Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Passion et travail : temps partiel pour une infirmière sportive à l’Hôpital privé Clairval

Article le

La direction de l’Hôpital privé Clairval de Marseille a accordé un temps partiel à une infirmière afin qu’elle poursuive sa vocation de sportive de haut niveau. Sa discipline : l’escalade.

Passion et travail : temps partiel pour une infirmière sportive à l’Hôpital privé Clairval

Manon Hily est infirmière depuis un an et demi à l’Hôpital privé Clairval, établissement du Groupe Ramsay Générale de Santé. Ce métier, elle l’adore mais, exercé à plein temps, il lui laissait peu de temps pour se consacrer à sa passion de sportive de haut niveau : l’escalade. La direction de l’établissement lui a accordé un temps partiel afin qu’elle puisse continuer son parcours d’athlétique.

Du temps pour entraînements et déplacements

C’est à 12 ans, dans l’Île de la Réunion où elle a vécu quelques années, que Manon Hily découvre l’escalade. En 2008, à 13 ans, elle intègre l’équipe de France ; elle remporte la coupe d'Europe, en junior, et décroche une troisième place au championnat du monde disputé au Canada. En senior, elle s’illustre en « bloc », un type d’escalade consistant à grimper des blocs de faible hauteur, et elle devient vice-championne de France.
À partir d’un certain niveau, être grimpeur ou « bloqueur » demande du temps, ce qui s’avère difficilement compatible avec un travail à plein temps. « La première année, j’étais infirmière à plein temps mais j’ai dû partir trois semaines en Chine pour une compétition mondiale ». Sans compter la dizaine de compétitions officielles auxquelles s’ajoutent les compétitions privées organisées tout au long de l’année.

Une direction compréhensive

Pour réussir à équilibrer sa vie professionnelle et sa vie personnelle, Manon Hily a demandé un aménagement de son temps de travail à 80 %, qui lui a été accordé
« La direction et mes collègues me soutiennent pleinement », sourit la jeune infirmière. Depuis janvier 2018, elle bénéficie donc d’un emploi du temps allégé d’une journée par semaine, le lundi en général. Là aussi, la direction a fait preuve de souplesse, puisque, selon sa charge de travail, Manon Hily peut intervertir avec le vendredi.

Cette année, Manon Hily a décidé d’abandonner le « bloc » pour une autre discipline, « l’escalade de difficulté ». Comme chaque année, elle devra défendre sa place au sein de l’équipe de France lors des championnats de juin. Puis elle enchaînera par des compétitions internationales. Son objectif : être qualifiée pour les championnats du monde, puis les jeux Olympiques de Tokyo, en 2020

Manon Hily - escalade Manon Hily - escalade Manon Hily - escalade

> Suivez son aventure sur Facebook