Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel

Après une chirurgie de l'obésité

La vie après une chirurgie de l’obésité

Indispensable, le suivi du patient à vie par une équipe médicale pluridisciplinaire est la condition clé du succès de la chirurgie de l’obésité. L’obésité est une maladie chronique et la chirurgie constitue une aide efficace, mais non suffisante, pour régler définitivement le problème de poids.

Pourquoi dois-je être suivi par une équipe médicale après une chirurgie de l’obésité ?

La chirurgie bariatrique (chirurgie de l’obésité) peut induire des complications tardives, potentiellement graves : complications digestives, reprise de poids, carences nutritionnelles, atteintes neurologiques graves (par carence en vitamine B1, par exemple, qui engendre des troubles de la mémoire et des troubles de l’équilibre pouvant être irréversibles).

Dans ces conditions, le suivi et la prise en charge du patient après la chirurgie sont indispensables. Ils doivent être assurés par l’équipe pluridisciplinaire qui vous a préparé à l’intervention (chirurgien, nutritionniste, diététicien, psychothérapeute ou psychiatre...), en lien avec votre médecin traitant.

Ce suivi doit être assuré́durant toute la vie. La première année, vous devrez être vu par l’équipe médicale au moins quatre fois, puis, une à deux fois par an, au minimum. La fréquence des visites doit être discutée, au cas par cas, avec le(s) médecin(s) qui vous suit (vent). Dans tous les cas, vous devez précisément connaître le nom du correspondant médical ou chirurgical qui assurera votre suivi après l’intervention et pendant des années. N’oubliez pas de poser cette question à votre chirurgien avant l’intervention.

Quel est le suivi diététique et nutritionnel ?

Apres chirurgie bariatrique, l’équipe médicale évaluera votre perte de poids et vous expliquera, à nouveau, les changements diététiques à mettre en place et qui sont adaptés à votre nouvel état de santé. Elle devra aussi rechercher des signes de dénutrition ou de carence en vitamines, et notamment d’éventuels signes d’atteinte neurologique (sensations de fourmillements, picotements ou engourdissements à la surface de la peau...). Ces signes doivent vous alerter et vous faire prendre rapidement contact avec votre médecin.

Vous devrez, ainsi, réaliser un bilan nutritionnel et vitaminique régulier.

Dans ce cadre, une prise de sang (prescrite par votre médecin nutritionniste ou généraliste) est recommandée trois et six mois après l’intervention, puis, au moins chaque année.

Apres la chirurgie (pose d’un anneau gastrique, bypass en Y ou sleeve gastrectomie) et en fonction du bilan nutritionnel et vitaminique, votre médecin pourra, suivant le résultat de la prise de sang, vous proposer une supplémentation en vitamines et oligoéléments (multivitaminés, calcium, vitamine D, fer et vitamines B1, B9 ou B12). En cas de situation particulière (vomissements, perte de poids trop rapide et trop importante, grossesse...), le médecin devra rapidement décider de renforcer cette supplémentation.

Vais-je également bénéficier d’une surveillance des autres maladies dont je souffre ?

Oui. Apres chirurgie bariatrique, le médecin spécialiste ou généraliste devra surveiller les éventuelles maladies associées à l’obésité : notamment le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, les problèmes de lipides (concentration anormalement élevée ou diminuée de lipides dans le sang) et une complication de l’obésité au niveau du foie, appelée « stéatohépatite non alcoolique » (maladie du foie qui associe une accumulation de graisse dans le foie, une inflammation et une dégénérescence des cellules du foie). Il devra ainsi adapter les traitements très régulièrement, en particulier au cours de la première année.

En quoi consiste le suivi éducatif et psychologique (ou psychiatrique) ?

L’équipe pluridisciplinaire qui vous a suivi avant l’intervention doit être capable d’assurer votre suivi éducatif après l’opération : elle doit, ainsi, s’assurer de la mise en place et du maintien de vos changements de comportements en matière de diététique et d’activité́ physique et faire le bilan de la manière dont il s’adapte à votre situation.

Un suivi psychologique et psychiatrique âpres chirurgie bariatrique vous sera recommandé si vous présentez des troubles du comportement alimentaire ou des pathologies psychiatriques. Il peut également être proposé, au cas par cas, pour problèmes psychologiques ou psychiatriques.

Ce suivi après la chirurgie a pour objectifs :

– d’évaluer le retentissement psychologique, social et familial de l’intervention et de la perte de poids ;

– d’identifier d’éventuelles difficultés à mettre en œuvre les changements comportementaux nécessaires ;

– de vous aider à surmonter ces difficultés.

Le suivi psychologique et psychiatrique doit être assuré par un psychiatre ou un psychologue, membre ou non de l’équipe pluridisciplinaire. S’il n’en fait pas partie, il doit travailler en concertation avec le psychiatre ou le psychologue de l’équipe pluridisciplinaire.

Un suivi chirurgical est-il nécessaire ?

Oui. Le suivi chirurgical est recommandé après tout type de chirurgie bariatrique pour dépister les complications qui peuvent survenir tardivement. Douleur, vomissements, sensation de gêne ou de blocage ressentie au moment de l’alimentation sont autant de signes d’alarme qui doivent vous conduire à consulté le chirurgien de l’équipe pluridisciplinaire.

Par ailleurs, une chirurgie réparatrice, ayant pour objectif de prendre en charge les séquelles physiques inesthétiques de la chirurgie bariatrique, peut être réalisée au plus tout douze à dix-huit mois après l’intervention (si vous ne souffrez pas de dénutrition).

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.