Arthrose de la hanche

J’ai de l’arthrose de la hanche

L’arthrose de la hanche (également appelée coxarthrose) se manifeste par des douleurs et, progressivement, par une limitation des mouvements. Le traitement et des mesures peuvent permettre de ralentir son évolution.

Arthrose de la hanche

Une grosse articulation

La hanche est une grosse articulation formée par l’emboîtement de la tête du fémur dans une cavité de l’os du bassin, le cotyle.

La tête du fémur et le cotyle sont normalement recouverts de cartilage.

L’arthrose de la hanche est liée à une dégénérescence de ce cartilage.

Comment se manifeste-t-elle ?

• Le premier signe de l’arthrose de la hanche est la douleur. On peut ressentir la douleur : au niveau de l’aine, de la fesse, derrière la cuisse, voire… dans le genou !

Cette douleur se manifeste lors des mouvements : à la marche, en montant ou en descendant un escalier. Elle peut provoquer une boiterie. Elle est calmée par le repos et, notamment, elle ne se manifeste par la nuit. Cela dit, il peut exister des poussées d’arthrose et, dans ce cas, les douleurs sont plus importantes et peuvent aussi survenir la nuit.

Le diagnostic d’arthrose sera confirmé par des radiographies de la hanche.

À un stade plus avancé, la douleur retentit sur la marche, ce qui amène à avoir besoin d’une canne ou d’une béquille. Cette canne ou cette béquille doivent être portées dans la main opposée au côté de la hanche douloureuse : dans la main droite si c’est la hanche gauche qui fait mal ou dans la main gauche si c’est la hanche droite qui est douloureuse. C’est comme cela que la hanche est au mieux soulagée.

• La limitation des mouvements.

Le matin, au réveil, la hanche semble raide et il faut un petit moment pour qu’elle se « dérouille ».

À un stade avancé, quand l’articulation est bien abîmée, les mouvements de la hanche sont de plus en plus limités. Par exemple, on n’arrive plus à enfiler des chaussettes, un collant, des chaussures… On est de plus en plus gêné pour monter des marches.

Quel traitement ?

Le traitement médical et l’hygiène de vie ont pour but de ralentir l’évolution de l’arthrose et, donc, de repousser le moment où une opération deviendra nécessaire.

- Le médecin prescrira des médicaments pour soulager la douleur, notamment lors des poussées inflammatoires, et pourra donner des médicaments antiarthrosiques.

- Si vous avez un excédent de poids, le médecin vous incitera à maigrir pour soulager votre hanche.

- Une activité physique adaptée est bénéfique : la marche en dehors des périodes de poussée, la natation, le vélo ; éviter la course qui donne des secousses dans la hanche.

Vous pourrez utilement aménager votre intérieur : salle de bains, toilettes, par exemple en installant des barres pour vous aider à vous relever.

Quand faut-il opérer ?

Quand les douleurs et la perte de la mobilité de votre hanche ont un fort retentissement sur votre vie quotidienne, une solution chirurgicale pourra être envisagée, notamment une prothèse de hanche

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.