Chirurgie réfractive

Je vais me faire opérer d’un problème de vision (chirurgie réfractive)

Pendant longtemps, les patients souffrant d’un problème de vision (amétropie) n’ont eu comme seul moyen de correction que les lunettes ou les lentilles cornéennes. Depuis maintenant plus de dix ans, la science moderne nous propose une nouvelle alternative face à ces difficultés : la chirurgie réfractive.

Chirurgie réfractive

Alors que les lunettes et les lentilles cornéennes constituent un moyen de correction, la chirurgie réfractive vise à enrayer le problème visuel modifiant la structure de l’œil lui-même.

Quelles sont les anomalies de la réfraction ?

Dans un œil normal, le trajet des rayons lumineux est modifié par la cornée et le cristallin pour leur permettre de converger sur la rétine.

• Myopie

L’œil myope étant trop long, les rayons lumineux convergent en avant de la rétine.

• Hypermétropie

L’œil hypermétrope est trop court et les rayons Iumineux convergent (virtuellement) en arrière de la rétine.

• Astigmatisme

L’œil astigmate présente des anomalies de courbure cornéenne qui créent des distorsions de l’image rétinienne.

• Presbytie

Les personnes presbytes ne distinguent pas clairement les objets proches.

Les techniques chirurgicales

 

Plusieurs techniques chirurgicales peuvent être proposées pour corriger définitivement ces anomalies de la réfraction. Elles consistent à remanier la forme de la cornée, ce qui permet de modifier le trajet des rayons lumineux.

Les trois types de techniques laser sont :

• le laser Excimer de surface ;

• le laser Excimer dans l’épaisseur de la cornée, technique appelée Lasik ;

• le laser Femtoseconde.

Comment se passe l’intervention ?

L’opération ne nécessite pas d’hospitalisation. Par conséquent, elle peut être réalisée en ambulatoire.

Elle se déroule sous anesthésie locale par l’instillation de collyre. La technique la mieux adaptée au patient sera choisie par le chirurgien ophtalmologiste.

Et après l’intervention ?

– Avec le laser Excimer de surface, l’œil opéré est douloureux pendant trois jours environ. Des soins locaux sous la forme de collyre sont donnés ainsi que des médicaments contre la douleur. La récupération visuelle se fait progressivement pendant la première semaine.

– Avec les deux autres techniques (Lasik et Femtoseconde), l’œil opéré n’est pas ou peu douloureux. Les soins locaux sont réduits à l’instillation de gouttes. La récupération visuelle est rapide.

– Après laser Excimer (de surface ou dans l’épaisseur de la cornée), le port de verres filtrant les ultraviolets est recommandé pendant deux mois après l’intervention en cas d’exposition solaire.

– Il peut survenir quelques complications après l’intervention (infection, inflammation, déformation de la cornée, perception de halos lumineux, sécheresse de l’œil…), mais elles sont très rares.

À savoir : la technique de l’implant

En dehors des techniques laser, il faut signaler une méthode qui consiste à introduire un implant. Cette technique est réservée aux fortes myopies et aux fortes hypermétropies

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.