Cystoscopie

Je vais passer une cystoscopie

La cystoscopie consiste à introduire par l’urètre un fin tube souple muni d’une source lumineuse permettant de voir l’intérieur de la vessie et, au passage, celui de l’urètre.

Cystoscopie

Qu’est-ce qu’une cystoscopie ?

Une cystoscopie est un examen médical qui consiste à explorer la paroi interne :

– de l’urètre : canal qui permet d’évacuer l’urine de la vessie vers l’extérieur ;

– de la vessie.

La cystoscopie s’effectue à l’aide d’un endoscope (tube mince muni à son extrémité d’une lentille reliée à une source lumineuse) introduit dans les voies urinaires à partir du méat urétral.

Les endoscopes urinaires mesurent quelques millimètres de diamètre et sont munis d’une fibre optique conduisant la lumière et les images. Les plus récents possèdent une minicaméra et sont connectés à un écran vidéo permettant au patient de suivre l’examen, s’il le souhaite. Ils peuvent être équipés d’un canal opérateur permettant l’introduction d’instruments dans certains cas particuliers.

Pourquoi m’a-t-on prescrit cet examen ?

Une cystoscopie est réalisée soit pour aider au diagnostic de troubles urinaires, soit dans le cadre de la surveillance ou du diagnostic d’une lésion de la vessie.

Elle permet, en effet, de déceler d’éventuelles anomalies de la muqueuse de la vessie ou de l’urètre, de rechercher un cancer, des polypes, une inflammation, une infection ou une malformation de la vessie.

Comment se déroule-t-il ?

La cystoscopie est un examen réalisé par un urologue en externe (lors d’une consultation) ou, plus rarement, en ambulatoire (c’est-à-dire dans le cadre d’une hospitalisation de jour). Elle est réalisée après vérification de l’absence d’infection urinaire.

Chez l’homme, une anesthésie locale est réalisée par instillation dans l’urètre d’un gel anesthésiant.

Pendant l’examen, l’urologue introduit d’abord l’endoscope dans la vessie par le canal de l’urètre. Malgré l’effet de l’anesthésie locale, chez l’homme, le passage de l’appareil peut être ressenti au niveau du sphincter (muscle assurant la continence urinaire) et de la prostate.

L’urologue fait son exploration en progressant lentement de l’urètre vers la vessie. Il visualise, ainsi, la totalité des muqueuses. La cystoscopie dure, en général, cinq à dix minutes environ.

Après l’examen, il est possible de manger et de boire normalement. Le retour à domicile s’effectue après une heure d’observation et après avoir uriné.

Quels sont les risques liés à la cystoscopie ?

La progression de l’endoscope n’est pas très agréable, mais reste indolore grâce à sa souplesse, son petit diamètre et au gel anesthésique. Dans les heures qui suivent la cystoscopie, vous pourrez ressentir des besoins d’uriner pressants et une sensation de brûlures en urinant. En cas de persistance de ces troubles, vous devez prendre contact avec votre médecin traitant ou votre urologue. Les complications de cet examen (saignement urinaire transitoire et infection urinaire) sont rares.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.