Douleurs postopératoires

J’ai peur d’avoir mal après une opération : que faire contre les douleurs postopératoires ?

Atténuer les douleurs postopératoires est une priorité pour les médecins. Il existe de nombreux moyens de les diminuer. Vous ne devez plus craindre d’avoir mal !

Douleurs postopératoires

Si j’ai mal après l’opération, que va-t-on me proposer ?

Le niveau de douleur est variable après une opération. Dès la consultation préopératoire, votre anesthésiste évoquera les traitements mis en œuvre pour vous soulager. Ils sont divers. Mais, il est essentiel que vous indiquiez aux infirmières, qui passeront évaluer votre douleur après l’opération, si vous êtes suffisamment soulagé ou non. Pour vous aider, on pourra vous proposer de noter l’intensité de votre douleur sur une échelle visuelle.

Quels sont les traitements efficaces sur les douleurs postopératoires ?

Plusieurs techniques sont mises en œuvre, dès le début de l’intervention, afin de réduire la douleur postopératoire. On administrera par perfusion des médicaments antidouleur pendant l’opération et on réalisera, quand cela est possible, une anesthésie locorégionale. Cela se fait en injectant autour des nerfs de la zone opérée un anesthésique local au moyen d’une ponction ou d’un cathéter laissé en place. Après l’intervention, on prescrit habituellement par voie orale (ou par le biais d’une perfusion) des médicaments antidouleur. Si une anesthésie locorégionale a été effectuée, on peut également poursuivre l’administration d’anesthésique par le cathéter mis en place, avant l’intervention, et cela pendant plusieurs jours. En cas d’opérations considérées comme très douloureuses, il est courant de proposer une PCA ou analgésie contrôlée par le patient (communément appelée « pompe à morphine »). Vous disposerez d’un appareil délivrant de la morphine. En appuyant sur un bouton, vous adapterez la dose du médicament à l’intensité de vos douleurs.

Est-ce difficile d’utiliser la PCA ?

Non. La pompe a été réglée au préalable avec des doses maximales et des intervalles de temps définis entre deux injections. Même si vous appuyez plusieurs fois sur le bouton, il ne se passera rien de dommageable.

Est-ce dangereux de prendre de la morphine ?

Vous ne devez pas craindre un risque de dépendance lié à l’usage de morphine. Ce médicament est prescrit à de nombreux patients après une opération, enfants comme personnes âgées, car c’est le plus efficace sur les douleurs sévères. Il est en général très bien toléré. Les effets indésirables les plus fréquents sont des nausées et des vomissements. Mais, ils se soignent facilement avec d’autres médicaments.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.