Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Péridurale

Je vais accoucher sous anesthésie péridurale

L’anesthésie péridurale diminue les douleurs et aide à accueillir le bébé avec plus de sérénité. Elle est pratiquée lors des accouchements par voies naturelles ou césariennes.

Péridurale

Qu’est-ce que l’anesthésie péridurale ?

L’anesthésie péridurale consiste à piquer entre deux vertèbres lombaires et à injecter un médicament anesthésiant dans l’espace péridural (soit l’espace situé entre les ligaments vertébraux et l’enveloppe nerveuse du canal rachidien). À ce niveau du canal rachidien, il n’y a pas de moelle épinière. L’anesthésie péridurale atténue les douleurs de l’accouchement et en facilite le déroulement en permettant à la maman de se concentrer sur les efforts d’expulsion. Cette anesthésie permet aussi de réaliser une césarienne programmée ou une césarienne d’urgence décidée en cours d’accouchement (dans ce cas, on procède à une augmentation de la dose d’anesthésiant par le cathéter laissé en place).

Que dois-je faire pour bénéficier d’une anesthésie péridurale ?

Vous devrez rencontrer le médecin anesthésiste quelques semaines avant la date prévue de votre accouchement. Il vérifiera que vous pouvez bénéficier de cette anesthésie. Il existe en effet quelques contre-indications.

Comment se passe une anesthésie péridurale ?

Il faut qu’un anesthésiste soit disponible au moment de votre accouchement. L’anesthésie péridurale est, en général, pratiquée lorsque la sage-femme juge que le travail est lancé et que les contractions deviennent pénibles. Après avoir été perfusée et placée sous scope (dispositif de surveillance cardiaque), vous serez placée en position assise, et on vous demandera de faire le dos rond. Il se peut également qu’on vous demande de rester couchée sur le côté. L’anesthésiste va endormir la peau du bas du dos au moyen d’une petite injection. Puis, il va introduire dans l’espace péridural un tuyau fin (cathéter) afin de délivrer le produit anesthésiant. Ce cathéter sera laissé en place pendant toute la durée de l’accouchement. Une pompe vous permettant de gérer vous-même la dose d’anesthésique pourra vous être donnée. L’effet du produit sur les douleurs commence à se manifester après une dizaine de minutes.

Quels sont les risques de l’anesthésie péridurale ?

Le bébé n’encourt aucun risque. Cependant, la femme ressentant moins les contractions, l’envie de pousser pourra être diminuée. La sage-femme vous guidera le moment opportun. Vous pouvez ressentir des fourmillements lors de l’injection et du retrait de l’anesthésie, qui disparaîtront ensuite. Il vous faudra mobiliser vos jambes car la perte de sensibilité, due à la péridurale, peut entraîner des compressions nerveuses non ressenties. Un effet indésirable de l’anesthésie péridurale est l’apparition de maux de tête plusieurs heures à jours après l’accouchement. Parlez-en à votre médecin, qui vous proposera un traitement efficace. Les complications graves (paralysie, problèmes cardiaques, allergie…) sont exceptionnelles.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.