Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher

PET-scan

Je vais passer un PET-scan


Le PET-scan est une technique d’imagerie qui s’intéresse davantage au fonctionnement d’un organe qu’à sa structure. Il permet de visualiser les tumeurs et les métastases (propagation à d’autres parties du corps d’un cancer initial), même lorsqu’elles sont de très petite taille.

PET-scan

Qu’est-ce qu’un PET-scan ?

Les lettres PET sont les initiales anglaises de TEP en français, ce qui signifie tomographie par émission de positrons.
Le PET-scan repose, dans un premier temps, sur l’injection (dans une veine) d’un produit légèrement radioactif qui diffuse dans le corps et se fixe sur les tumeurs (et/ou métastases).
Le produit le plus fréquemment utilisé est le FDG : une sorte de sucre fluoré (glucose radioactif) dont la durée de vie dans l’organisme n’excède pas deux heures (le risque d’irradiation pour le patient est donc négligeable).
Pour fonctionner normalement, les cellules ont besoin de glucose. Or, les cellules cancéreuses ont généralement une activité plus importante que les cellules saines : elles ont donc besoin de plus d’énergie (c’est-à-dire de plus de glucose). Après injection de glucose radioactif, l’analyse par scanner permet d’identifier précisément les zones dans lesquelles ce glucose est plus concentré. Ces zones correspondent à la (aux) tumeur(s) et/ou à ses (leurs) extensions. Elles peuvent aussi correspondre à des anomalies bénignes telles que des infections (également avides en glucose).

Pourquoi m’a-t-on prescrit un PET-scan  cet examen ?

Le PET-scan sert à détecter une tumeur cancéreuse et/ou des métastases et à surveiller leur évolution. Il permet de faire une cartographie de leur localisation dans tout le corps, grâce à leur activité métabolique (c’est-à-dire en étudiant leur consommation de glucose après injection du produit radioactif).
Le PET-scan est aussi utile pour faire la différence entre une masse bénigne (non cancéreuse) et une tumeur cancéreuse. Dans de plus rares cas, le PET-scan peut être étudié pour d’autres indications, notamment la recherche d’infections.

Comment se déroule un PET-scan ?

L’examen dure entre 20 et 90 minutes. Il est précédé d’une période de repos (une à deux heures) durant laquelle le produit radioactif injecté (par le biais d’une simple piqûre dans le bras) doit diffuser dans l’organisme et se fixer sur les masses anormalement actives (grandes consommatrices de glucose) : c’est-à-dire sur les tumeurs cancéreuses et/ou les métastases.
Le patient – allongé sur une table d’examen – passe, ensuite, à l’intérieur d’une machine ressemblant à un tunnel. Ce dernier contient une série de capteurs sensibles au rayonnement radioactif du produit injecté. Enfin, dernière étape, sur la base des données enregistrées, de puissants ordinateurs reconstruisent les images finales : ce qui permet de voir s’il existe des tumeurs cancéreuses ou non.

Comment se préparer à l’examen ?

Il est recommandé de boire beaucoup d’eau avant et après l’examen pour éliminer rapidement le produit radioactif de l’organisme. Le risque lié à la dose d’irradiation à laquelle expose le PET-scan est très limité et largement compensé par le bénéfice que peut apporter un tel examen.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.