Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Reconstruction mammaire

Reconstruction mammaire après ablation du sein


Vous allez avoir ou vous avez eu une ablation du sein (mastectomie) ?. Il est possible de reconstruire votre sein. Plusieurs techniques sont possibles, qui permettent d’imiter au mieux le sein perdu.

Reconstruction mammaire

Pourrai-je avoir une reconstruction chirurgicale de mon sein ?

Oui. Dans la majorité des cas, cette reconstruction se fait dans un second temps, mais, dans certains cas, elle peut être réalisée en même temps que l’ablation du sein. Elle est effectuée par des chirurgiens sénologues et/ou plasticiens qui vont vous proposer des solutions adaptées selon vos traitements et en tenant compte de la souplesse des tissus, de votre poids et de votre morphologie ainsi que d’un éventuel tabagisme et, bien entendu, de vos souhaits.

 

Puis-je décider de ne pas avoir de chirurgie reconstructrice des seins ?

Oui, c’est le cas de nombreuses patientes. Vous pouvez préférer une prothèse externe amovible, d’abord en Dacron (textile léger enveloppé de coton) pendant la période de cicatrisation, puis en silicone, adhésive ou non. Elle se glisse dans une lingerie adaptée et s’achète en pharmacie ou dans des magasins spécialisés.

Pendant combien de temps puis-je réfléchir ?

Le temps que vous souhaitez. Même plusieurs années après une mastectomie, vous pouvez décider de vous faire reconstruire chirurgicalement.

Quelles sont les différentes options chirurgicales possibles ?

Il existe différents types de reconstructions :
a)    par prothèse mammaire interne avec implant en gel de silicone ou, plus rarement, du sérum physiologique ;
b)    par lambeau en utilisant vos propres tissus (peau, graisse, muscle) déplacés depuis une autre partie de votre corps :
– lambeau de muscle prélevé dans le dos (grand dorsal) ou sur le ventre (technique du TRAM),
– lambeau de peau et de graisse prélevé sur le ventre (technique du DIEP), 
c) par réinjection de graisse (lipofilling). 
Certaines techniques peuvent être associées. La prothèse a l’avantage d’une procédure chirurgicale moins lourde, mais l’inconvénient de possibles complications tardives au niveau de la prothèse et d’une dégradation progressive de la symétrie dans le temps. Les reconstructions par lambeau sont plus complexes et touchent deux régions du corps, au prix d’une seconde cicatrice, mais avec un résultat esthétique plus naturel.

Pourquoi certaines femmes ont-elles une reconstruction immédiate lors de l’ablation et d’autres non ?

La reconstruction immédiate dans le même temps opératoire que l’ablation du sein est actuellement réalisée dans 20 % des cas, correspondant surtout à certains types de cancer du sein (cancers dits in situ ou certains cas particuliers de cancers dits infiltrants).
Dans la majorité des cas, la reconstruction est différée du fait des traitements complémentaires postopératoires tels que la radiothérapie ou la chimiothérapie. Le délai moyen avant reconstruction est de dix-huit mois. En cas de radiothérapie, une reconstruction ne peut être faite avant six mois minimum.

Une reconstruction pourrait-elle masquer une récidive ?

La reconstruction chirurgicale n’a pas d’incidence sur le risque de récidive. La surveillance est identique chez les femmes ayant eu ou n’ayant pas eu de reconstruction chirurgicale.

La reconstruction se fait-elle en une ou plusieurs étapes ? Quelle est la durée totale ?

Cela dépend du type de reconstruction et peut varier d’une à quatre étapes sur une durée de plusieurs mois. La reconstruction du mamelon en est une, mais elle n’est nullement obligatoire.
Une symétrisation de l’autre sein peut être souhaitable, elle peut se faire au même moment que la reconstruction ou dans un deuxième temps. Elle n’est pas systématiquement nécessaire.

 

Après la chirurgie, serai-je comme avant ?

On ne peut remplacer le sein perdu, mais seulement l’imiter au mieux.
D’abord, il faut attendre plusieurs semaines pour le résultat esthétique car, juste après l’intervention, un œdème est possible et se résorbe avec le temps.
Ensuite, le décolleté est retrouvé mais le sein est nouveau, différent du sein retiré, même si sa forme en est proche. La zone opérée a perdu en sensibilité et la récupération de celle-ci peut être partielle ou totale. Cela est variable d’une femme à l’autre.

Existe-t-il des associations de patientes qui peuvent me renseigner à ce sujet ?

Oui.
Les associations Vivre comme avant, Pour la reconstruction du sein par DIEP, Europa Donna et la Ligue contre le cancer
Des sites institutionnels peuvent également vous apporter un complément d’information, par ex. :  e-cancer ou l'ANSM (information sur les implants par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé).

 

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.