Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel

Scoliose

Mon enfant a une scoliose

La scoliose est une déformation de la colonne. Lors des visites médicales, le médecin la recherche systématiquement. Il la différencie de la simple « attitude scoliotique ». Lorsque la scoliose est évolutive, il faut avoir recours au port d’un corset et, en cas d’échec, à une intervention. Dans tous les cas, à la kinésithérapie.

Scoliose

Qu’est-ce que c’est ?

Survenant surtout dans l’enfance et l’adolescence, la scoliose est une déformation permanente de la colonne vertébrale, liée à une rotation des vertèbres. Elle provoque une modification des courbures naturelles de la colonne vertébrale ainsi qu’une gibbosité, c’est-à-dire une déformation du haut du dos en forme de bosse.

En général, la scoliose n’a pas de cause particulière : elle apparaît progressivement au cours de la croissance. Plus rarement, elle est provoquée par une maladie neuro-musculaire ou osseuse.

Comment se manifeste-t-elle ?

Habituellement, l’enfant ne se plaint de rien. C’est pour cette raison que les médecins recherchent systématiquement une scoliose lors des visites médicales.

Le médecin examine l’enfant debout pour voir s’il y a un déséquilibre des épaules ou du bassin. Puis, il demande à l’enfant de se pencher en avant pour chercher une gibbosité : une bosse apparaît, comme si une épaule était plus haute que l’autre.

Le médecin fera la différence entre scoliose vraie et attitude scoliotique provoquée par une mauvaise position (elle-même liée à une inégalité de longueur des membres, une bascule du bassin ou à des douleurs).

Quels examens faut-il faire ?

Des radiographies de la colonne vertébrale permettent d’évaluer l’importance des déformations et de mesurer l’intensité des courbures du rachis, que le radiologue compte en degrés.

Dans certains cas, on peut aussi faire un scanner ou une IRM.

Le médecin peut aussi demander des radiographies du poignet et du bassin pour être renseigné sur l’âge « osseux » (qui n’est pas toujours identique à l’âge réel).

Que peut-il se passer ?

Il faut évaluer régulièrement la scoliose pour savoir si elle est évolutive, si elle s’aggrave.

Une scoliose importante peut avoir des conséquences :

– respiratoires, du fait de la déformation du thorax qui altère la capacité respiratoire ;

– esthétiques : déformation du corps, petite taille ;

– psychologiques.

Que peut-on faire ?

Il faut limiter l’aggravation de la déformation de la colonne vertébrale afin que la déformation soit la plus modérée possible à la fin de la croissance.

Le traitement de la scoliose évolutive se déroule sur plusieurs années.

• Port d’un corset, en permanence, jusqu’à ce que le squelette ait fini de grandir. Il faut une période d’adaptation, comme avec des chaussures neuves. Pour protéger la peau, il faut porter un maillot de corps ou un T-shirt en coton, porté à l’envers pour que les coutures ne blessent pas la peau.

• En cas d’échec ou lors de déformation très importante, on a recours à l’intervention chirurgicale qui permet de corriger les déformations à l’aide de tiges en métal fixées aux vertèbres.

• Rééducation fonctionnelle : la kinésithérapie est prescrite en complément du corset ou de l’opération et permet de renforcer les muscles et d’entretenir la fonction respiratoire.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.