Cancer du sein

Comment savoir si je risque d’avoir un cancer du sein ?


Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés en France et c’est la première cause de mortalité par cancer chez les femmes. Pourtant, détecté à un stade précoce, ce cancer peut être guéri dans neuf cas sur dix.

Cancer du sein

Un cancer du sein, qu’est-ce que c’est ?

Un cancer du sein est une tumeur maligne qui se développe au niveau du sein. Il existe différents types de cancer du sein selon les cellules à partir desquelles ils se développent, les plus fréquents (95 %) étant des adénocarcinomes. On distingue les cancers in situ (limités aux canaux du sein) et les cancers infiltrants. D’autres types existent, mais sont plus rares.

 

Quelle est la fréquence de ce cancer du cancer du sein?

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme : il représente plus du tiers de l’ensemble des nouveaux cas de cancer et il touche une femme sur huit au cours de sa vie. Il est rare avant 35 ans et se développe le plus souvent après 50 ans.

 

Existe-t-il des facteurs de risque ?

Outre le sexe (plus de 99 % des cancers du sein touchent les femmes ; les hommes aussi peuvent avoir un cancer du sein, même si cela est rare), il existe quatre principaux facteurs de risque : l’âge, facteur le plus important, un antécédent personnel de cancer du sein, des antécédents familiaux, une mutation génétique (dans 5 à 8 % des cas). C’est une maladie multifactorielle, cela signifiant que plusieurs facteurs influent sur le risque de sa survenue.

 

Comment  dépiste-t-on un cancer du sein?

Si vous repérez une anomalie au niveau d’un sein (grosseur, douleur, rougeur ou changement d’aspect de la peau, rétraction ou écoulement du mamelon, ganglion dans l’aisselle…), vous devez demander un avis médical.
En fait, dépister le cancer à un stade précoce est toujours préférable : un cancer de taille inférieure à 1 cm sans envahissement ganglionnaire guérit dans 90 % des cas. La mammographie permet de détecter plus de 90 % des cancers du sein avant l’apparition des premiers symptômes. En France, un dépistage systématique est proposé tous les deux ans à toutes les femmes sans risque particulier entre 50 et 74 ans. Les femmes qui ont des facteurs de risque spécifiques bénéficient d’un dépistage ciblé plus fréquent et débutant avant 50 ans.

 

Comment est diagnostiqué un cancer du sein fait le diagnostic ?

L’examen de référence est la mammographie souvent associée à une échographie des deux seins et des ganglions, une IRM mammaire pouvant être demandée dans certains cas.
Un prélèvement au niveau de l’anomalie est alors réalisé par biopsies à travers la peau et l’examen des tissus prélevés établit le diagnostic de cancer et ses caractéristiques. Si les résultats de ces examens laissent suspecter que des cellules cancéreuses ont pu migrer vers des parties du corps éloignées du sein malade (métastases), d’autres examens d’imagerie seront réalisés (radiographie du thorax, scintigraphie osseuse, scanner, échographie ou IRM abdominale).
Plusieurs critères – taille et infiltration de la tumeur, atteinte ou non des ganglions lymphatiques, présence ou non de métastases – permettent de définir le stade du cancer ; on y associe le grade, défini en fonction de l’agressivité des cellules cancéreuses, et la présence ou non de récepteurs hormonaux.

 

Quels sont les traitements d’un cancer du sein ?

Différents types de traitements peuvent être utilisés pour traiter un cancer du sein : la chirurgie, la radiothérapie, l’hormonothérapie, la chimiothérapie et les thérapies ciblées. Le choix des traitements est personnalisé et adapté aux caractéristiques de votre cancer.
Parfois, un seul type de traitement est nécessaire, mais souvent une association est utile pour mieux maîtriser la maladie. On peut ainsi, par exemple, réaliser une chirurgie et compléter par une chimiothérapie et/ou une radiothérapie.