Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel

Artérite des jambes

J’ai de l’artérite dans les jambes


L’artérite des jambes est une atteinte inflammatoire des artères qui réduit la circulation artérielle au niveau des jambes. Le principal symptôme est une douleur à la marche prolongée qui cède dès l’arrêt. Le tabac, le diabète et l’excès de cholestérol font partie des grands responsables.

L’artérite, qu’est-ce que c’est ?

L’artérite des jambes (également appelée artérite des membres inférieurs) correspond à une atteinte de la paroi des artères qui irriguent les jambes. Elle est le plus souvent liée à la formation de plaques de cholestérol (athérome) sur les parois, ce qui réduit le passage du sang dans les artères des jambes.

Qui est atteint par l’artérite des jambes ?

L’artérite se rencontre le plus souvent chez les fumeurs, les personnes qui ont trop de cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie), qui ont un diabète et/ou une hypertension artérielle.

Elle touche davantage les hommes que les femmes.

Il peut aussi exister une prédisposition familiale.

Comment cela se manifeste ?

Au début de cette maladie des artères, il n’y a aucun symptôme. Mais, après un certain stade d’évolution, le sang va circuler de plus en plus difficilement dans les artères des jambes et les muscles (mollets) seront moins bien oxygénés.

Une douleur va alors apparaître dans les mollets à la marche, quand les besoins en oxygène sont accrus, au bout de quelques centaines de mètres. Cette douleur va obliger celui qui en souffre à s’arrêter, ce qui fait disparaître la douleur (ce phénomène est appelé claudication intermittente).

Mais, peu à peu, la distance que l’on peut parcourir sans douleur va se raccourcir jusqu’à rendre toute marche difficile.

Des traitements sont possibles avant d’en arriver à ce stade .

Que faut-il faire contre l’artérite des jambes ?

Face à des symptômes d’artérite, la première chose à faire est de consulter un médecin pour faire un bilan.

• Ce bilan comprendra d’abord un examen clinique à la recherche de signes confirmant l’artérite : disparition des battements artériels au niveau des pieds, froideur du pied, lésions de la peau...

• Le médecin va demander un examen artériel appelé écho-Doppler. Cet examen est réalisé grâce à un appareil à ultrasons, posé sur la peau après application d’un gel. Par l’écho des ondes envoyées et visible sur un écran, il permet de visualiser les parois des artères (épaississement, présence de plaques à l’intérieur...) et d’évaluer comment le sang circule à l’intérieur de l’artère (rétrécissement, obturation, obstacles...). Un petit micro permet aussi d’entendre les bruits occasionnés par la circulation du sang dans les artères des jambes.

• Il est aussi classique de compléter ce bilan par le même examen écho-Doppler au niveau du cou pour étudier les artères qui irriguent le cerveau (artères carotides) ; en effet, le dépôt de plaques d’athérome se manifeste aussi très souvent sur ces artères.

• À l’issue de ce bilan, le médecin vous donnera des conseils importants à suivre et un traitement médicamenteux et/ou chirurgical vous sera proposé (voir fiche).

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.