Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel

Coloscopie

Je dois effectuer une coloscopie


La coloscopie est l’examen de référence pour l’exploration du côlon. Nécessitant une préparation soigneuse des intestins avant l’examen, elle implique une hospitalisation de quelques heures.

Coloscopie

À quoi sert la coloscopie ?

La coloscopie permet d’examiner en détail les différentes parties de l’intérieur du gros intestin (côlon) et les derniers centimètres de l’extrémité finale de l’intestin grêle (iléon). C’est l’examen le plus performant pour diagnostiquer le cancer colorectal (cancer qui se forme dans le côlon ou dans le rectum).

Cet examen permet aussi de faire des prélèvements de muqueuse (biopsies) pouvant être analysés et de procéder à l’ablation de polypes. Ces derniers sont des tumeurs bénignes de la muqueuse du côlon qui peuvent, à terme, se transformer en lésion cancéreuse.

Pourquoi m’a-t-il été prescrit ?

La coloscopie est utile pour déterminer l’origine de certains symptômes (constipation chronique, douleurs intestinales, saignements ou glaires dans les selles...). En l’absence de symptômes, elle peut aussi dépister des lésions précancéreuses (polypes) ou cancéreuses en cas de facteurs de risque ou de positivité du test de dépistage réalisé sur un échantillon de selles.

Comment dois-je me préparer à passer une coloscopie ?

Une coloscopie doit être réalisée sur des intestins propres : sans aucune matière fécale.

Pour cela, il faut suivre un régime sans fibres alimentaires (légumes verts, crudités, salade, laitages, fruits crus), en général 2 à 3 jours avant l’examen.

Pour terminer de nettoyer les intestins, il est également indispensable de boire le liquide laxatif de préparation de l’intestin (purge) prescrit par le médecin, la veille et/ou quelques heures avant l’examen. Il ne faut ni manger, ni boire, ni fumer dans les 4 à 6 heures précédant l’examen.

Comment se déroule la coloscopie ?

L’examen utilise une sonde souple (appelée endoscope) dont l’extrémité est munie d’une petite caméra introduite par l’anus. Durant la coloscopie, de l’air est insufflé pour déplisser les parois du côlon.

Vais-je être endormi pendant la coloscopie ?

La coloscopie est réalisée sous anesthésie générale ou sédation (anesthésie légère). Une consultation auprès d’un médecin anesthésiste est donc obligatoire, une semaine avant l’examen.

Quelles peuvent être les complications ?

Examen courant, la coloscopie engendre de très rares complications : perforation des parois du colon, hémorragies, apparition ou persistance anormale de douleurs abdominales, de sang rouge ou de selles noires, de fièvre ou de frissons après l’examen.

À quelle fréquence dois-je effectuer cet examen ?

Il n’est généralement pas nécessaire d’avoir une coloscopie plus d’une fois tous les cinq ou dix ans. Seuls certains patients présentant un risque familial ou des polypes volumineux peuvent avoir besoin d’y recourir plus souvent.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.