Dépression nerveuse

Dépression nerveuse : définition et symptômes


La dépression nerveuse touche 3 millions de Français, dont deux-tiers de femmes. Quels en sont les symptômes et les causes ? Réponses et informations pratiques.

Qu’est-ce que la dépression ?

La dépression est une pathologie mentale. Les états dépressifs se caractérisent par l’association d’une humeur dépressive, d’un ralentissement psychomoteur ainsi que de symptômes physiques présents de manière quasi continue depuis plus de deux semaines et constituant une rupture par rapport à l’état antérieur.

La dépression nerveuse doit être différenciée du « coup de déprime » (tristesse, « coup de blues », découragement...) transitoire. C’est le caractère durable, quasi permanent, bien caractérisé et multiple des perturbations de l’humeur – ainsi que la gêne qu’elles engendrent dans les activités quotidiennes – qui conduisent le médecin à faire le diagnostic de dépression.

Quels sont les principaux symptômes de la dépression ?

Les symptômes de la dépression sont multiples :

  • une humeur dépressive, pénible, douloureuse, envahissante, une perte d’intérêt et de plaisir, une vision négative de soi, du monde, du futur. L’impression d’inutilité, de culpabilité, d’autodévalorisation est fréquente. Des idées noires, voire suicidaires peuvent également être présentes ;
  • un ralentissement psychomoteur, avec une fatigue, une difficulté à initier des actions, des troubles de l’attention et de la mémoire ;
  • des symptômes physiques (trouble du sommeil, perte d’appétit avec amaigrissement, diminution de la libido, douleurs…).

Une personne déprimée peut ressentir tout ou partie de ces symptômes.

Quelles sont les causes de la dépression ?

Multifactorielle trouble dépressif associe des facteurs génétiques et environnementaux. Certains événements de la vie ou un stress excessif et permanent peuvent, par exemple, favoriser l’apparition d’une dépression : décès d’un être cher, perte d’un travail, rupture affective, conflits familiaux ou sociaux, maladie... La survenue des symptômes de la dépression est également liée à une perturbation du fonctionnement cérébral (anomalies dans la fabrication, la transmission et la régulation de certaines substances chimiques appelées neurotransmetteurs).

Quelles sont les diverses formes de dépression ?

  • Le plus souvent, la dépression se manifeste sous forme d’épisodes : c’est ce que l’on appelle l’épisode dépressif caractérisé (ou épisode dépressif majeur). Son intensité est plus ou moins sévère. Sa durée, sans traitement, est d’environ 6 mois.
  • Le trouble dépressif persistant se caractérise par une humeur dépressive chronique (plus de 2 ans).
  • La dépression de la personne âgée peut se présenter sous la forme d’une dépression anxieuse, éventuellement masquée par des plaintes hypocondriaques.
  • Certaines personnes ont une dépression l’hiver : la dépression saisonnière.

Quels sont les traitements contre la dépression ?

Le traitement de la dépression consiste en l’association d’une prise en charge psychothérapeutique et médicamenteuse (le traitement antidépresseur doit être poursuivi au minimum six mois). L’objectif est la rémission de l’épisode dépressif. L’évaluation et l’accompagnement de cette maladie par un professionnel de santé (psychiatre, en premier lieu) sont indispensables.

La photothérapie (luminothérapie par lumière blanche) est un traitement spécifique des dépressions saisonnières.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.