Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel

Diverticules dans le côlon

J'ai des diverticules dans le côlon


C’est très fréquent : près de 30 % des personnes de plus de 60 ans ont des diverticules dans le côlon. Dans 10 % des cas, ces diverticules peuvent s’infecter. Il n’y a aucun risque de cancérisation.

Diverticules dans le côlon

Les diverticules, qu’est-ce que c’est ?

Le gros intestin (le côlon) dessine un cadre dont le premier angle est situé en bas du ventre, à droite (à l’endroit de l’appendice) ; le côlon droit, ou ascendant, se poursuit avec le côlon transverse (horizontalement, au niveau de la taille), puis le côlon gauche, descendant, le sigmoïde, enfin le rectum et l’anus. C’est essentiellement sur le côlon droit, le côlon gauche et le sigmoïde que l’on intervient le plus souvent, pour des cancers le plus souvent.

Les diverticules au côlon sont-elles fréquentes ?

Oui, très fréquentes. Après 60 ans, 30 % des gens en ont.

Quelles sont les causes des diverticules ?

On pense que les diverticules sont liés à l’hyperpression dans le côlon, elle-même due à un manque de fibres dans l’alimentation.

Comment est-ce que cela se manifeste ?

Le plus souvent, il n’y a aucune manifestation (ni douleur, ni diarrhée, ni constipation) et on découvre les diverticules à l’occasion d’une coloscopie (cf. fiche) ou d’une radiographie.

Le retour au domicile est possible dans les 4 à 6 jours.

Dans 10 % des cas, il se produit une infection du diverticule : c’est la diverticulite. Comment se produit-elle ? Les diverticules ne restent pas vides. Des matières fécales dures comme de la pierre peuvent s’y accumuler. Ces petits cailloux (appelés stercolithes) peuvent irriter le diverticule et provoquer une infection, la diverticulite, qui se manifeste par de la fièvre et des douleurs.

Il peut survenir des complications : perforations, abcès, fistules.

Comment faut-il traiter les diverticules ? Faut-il opérer ?

-La diverticulose banale ne nécessite ni opération ni médicament. En revanche, un régime riche en fibres est recommandé.

-La diverticulite se traite par des antibiotiques. Elle peut nécessiter une hospitalisation.

-En fin de compte, on opère en cas de récidive de la diverticulite et si des complications apparaissent.

Y a-t-il un risque de cancer ?

La réponse est non : un diverticule ne peut pas se cancériser.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.