Ablation de la vésicule biliaire par chirurgie ouverte

Le plus souvent réalisée par de petits trous (cœlioscopie), l’ablation de la vésicule biliaire se fait encore parfois dans certains cas par chirurgie « classique », en ouvrant le ventre (« chirurgie ouverte »). Une opération bien codifiée qu’il ne faut pas redouter.

Ablation de la vésicule biliaire par chirurgie ouverte

Quand procède-t-on à l’opération de vésicule biliaire en ouvrant le ventre ?

L’indication de l’ablation de la vésicule biliaire par voie « ouverte » est désormais rare.

Le chirurgien peut proposer ce type d’intervention si vous tolérez mal l’introduction de gaz dans l’abdomen, que nécessite l’opération par cœlioscopie (petits trous). Ou lorsqu’il existe un doute sur un cancer de la vésicule biliaire.

Parfois, en cas de difficultés opératoires en cœlioscopie (adhérences liées à une intervention précédente dans la même région, saignements, vésicule infectée…), il est nécessaire d’ouvrir le ventre.

Que va-t-il se passer avant l’opération ?

Le bilan repose sur des examens sanguins et l’échographie de la vésicule biliaire. Vous serez vu par l’anesthésiste avant d’être opéré.

Vous entrerez la veille de l’opération et devrez rester à jeun.

En quoi consiste l’ablation de la vésicule biliaire ?

L’opération s’effectue sous anesthésie générale et dure en général 1 heure 30. Le chirurgien pratique une incision sous le rebord des côtes droites ou, plus rarement, au milieu du ventre. Il vérifie l’état des organes sous-jacents, puis enlève la vésicule biliaire.

Un drain (petit tuyau) peut être mis en place pour 24 à 48 heures afin de faciliter l’évacuation des liquides de la plaie opératoire.

Que se passe-t-il après l’opération ?

Vous serez surveillé en salle de réveil pendant au minimum 2 heures. La reprise de l’alimentation débutera par les boissons (le lendemain, en général), puis les aliments solides. La durée d’hospitalisation est, en règle, de 5 jours. Les suites sont habituellement simples. Une diarrhée peut se produire transitoirement. Mais, il n’y a pas de régime alimentaire particulier à suivre.

Et le retour à la maison ?

Une fois revenu(e) à la maison, vous devez consulter rapidement si vous constatez la présence de douleurs ou de fièvre qui pourraient être le signe de complications.

L’arrêt de travail est, en général, de 3 semaines. Il est conseillé d’éviter les efforts importants pendant 1 mois.

Votre chirurgien vous reverra 1 mois après l’intervention.