Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Entorse du genou

J’ai une entorse du genou

En dépit de leur résistance, les ligaments du genou peuvent s’étirer ou se rompre. Il s’agit des classiques « entorses », qui doivent être traitées.

Entorse du genou

Combien existe-t-il de ligaments au niveau du genou ?

Les ligaments du genou sont représentés par :

  • le ligament latéral interne et le ligament latéral externe (sur les côtés)
  • les ligaments croisés antérieur et postérieur (au milieu du genou, dans l’interstice séparant fémur et tibia)

La rotule est, quant à elle, maintenue en haut par le tendon du muscle quadriceps et, en bas, par le puissant tendon rotulien.

L’appareil ligamentaire du genou joue un rôle essentiel dans la stabilité de l’articulation. Surtout, le genou est fortement sollicité lors de sports « à pivot » – comme le ski, le football, le tennis, le handball, le volley – où

l’articulation doit pivoter.

Qu’est-ce qu’une entorse du genou ?

Bien que conçus pour résister à des torsions importantes, les ligaments du genou peuvent s’étirer (entorse bénigne), ou même se rompre totalement (entorse grave).

Si un médecin suspecte une entorse du genou, il demandera l’avis d’un chirurgien. En effet, si elle est mal traitée, cette lésion expose à des récidives en raison de la laxité résiduelle ainsi que de l’apparition d’une arthrose du genou.

Quelles sont les entorses du genou les plus courantes ?

• La rupture partielle (étirement des fibres) du ligament latéral interne se produit lors de la pratique sportive et entraîne une légère laxité de l’articulation en flexion. Elle se soigne par médicaments anti-inflammatoires et le port d’une genouillère durant 3 à 6 semaines. Des douleurs internes peuvent persister jusqu’à 3 mois.

• La rupture complète des ligaments latéraux internes et externes se voit lors de traumatismes plus importants et est fréquemment associée à la rupture du ligament croisé antérieur. Elle exige souvent une réparation chirurgicale.

• La rupture du ligament croisé antérieur (voir fiche ) se rencontre, en général, lors de la pratique de sports « à pivot » (ski, football, tennis, handball, volley) et se traite par rééducation ou par chirurgie, selon le type de laxité, la demande sportive et l’âge.

• La rupture du ligament croisé postérieur est rare, mais peut s’observer en cas d’accident de la circulation. On en suspectera l’existence si le tibia est décalé en arrière du genou. Généralement, elle se traite par rééducation, lorsqu’elle n’est pas associée à d’autres lésions. Parfois, le traitement chirurgical s’impose en cas d’atteintes ligamentaires multiples.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.