Implantation d'une valve aortique par voie percutanée (TAVI)

Vous devez être opéré pour avoir une nouvelle valve aortique ? Zoom sur le TAVI, l’implantation d’une valve aortique biologique sans ouvrir le thorax.

Implantation d'une valve aortique par voie percutanée (TAVI)

On va me mettre une nouvelle valve aortique par l’aine (TAVI)

 

Le TAVI (Transcatheter Aortic Valve Implantation) est l’implantation d’une valve aortique biologique par voie percutanée, c’est-à-dire sans ouvrir le thorax, mais en passant par l’aine.

 

Qu’est-ce que le TAVI ?

 

L’intervention TAVI est indiquée chez des patients

– ayant un rétrécissement aortique calcifié très serré, responsable de manifestations très invalidantes, voire potentiellement mortelles (essoufflement, douleurs angineuses ou syncopes survenant à l’effort) ;

– ET jugés inopérables ou à très haut risque chirurgical (grand âge, autres maladies notamment rénales…).

Donc, le TAVI est une alternative au remplacement de la valve aortique par une opération classique sous anesthésie générale, avec ouverture du thorax, mise en place d’une circulation extracorporelle (CEC) et implantation d’une valve artificielle, mécanique ou biologique.

 

Comment se passe l’opération TAVI ?

 

L’opération de remplacement d'une valve aortique par l'aine se pratique sous prémédication (sédation) et anesthésie locale, par une équipe très spécialisée.

La valve implantée est une valve biologique (qui a fait la preuve de son efficacité depuis des décennies) contenue dans un treillis mécanique (stent). Ce treillis est déployé dans la valve aortique malade en écrasant l’ancienne au moyen d’un ballon monté par un cathéter. Lors d'une opération TAVI, la valve est introduite le plus souvent par l’artère fémorale au pli de l’aine.

Dans certains cas, la voie fémorale n’est pas possible (aorte bouchée ou très tortueuse). Le chirurgien devra alors faire une courte incision dans le thorax, ce qui nécessite une anesthésie générale.

Par rapport aux interventions traditionnelles, le TAVI évite de devoir faire un arrêt temporaire du cœur et une CEC pendant l’opération.

 

Les suites opératoires sont donc plus simples

 

Après une opération TAVI, des complications sont évidemment possibles comme dans tout geste opératoire : problèmes au niveau de l’artère fémorale, trouble du rythme cardiaque nécessitant l’implantation d’un pacemaker

Sinon, les suites après l’opération sont simples et le patient peut très rapidement rentrer chez lui, avec ou sans anticoagulants au long cours selon qu’il existe ou non une arythmie (la valve biologique implantée ne nécessite pas d’anticoagulants par elle-même).

Il est possible de reprendre très vite une activité physique sans avoir de gêne fonctionnelle et l’espérance de vie est allongée par rapport au simple traitement médical.

 

 

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.