Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher

Polypes de la vessie

J’ai des polypes de la vessie


Les polypes de la vessie sont le plus souvent superficiels et bénins (70 à 75 % des cas). Ils se manifestent par la présence de sang dans les urines. Mais face à ce symptôme, il ne faut pas tarder à consulter pour éviter qu’ils n’évoluent vers des formes plus sévères.

Polypes de la vessie

Comment se manifeste les polypes de la vessie ?

Les polypes sont des petites excroissances sur la paroi interne de la vessie, un peu comme des stalactites sur la paroi d’une grotte.

Le symptôme principal est la présence de sang dans les urines en fin de miction (hématurie) : ce sont les dernières gouttes d’urine qui seront teintées de sang.

Le polype peut aussi se manifester par des brûlures en urinant ou par des envies douloureuses d’uriner.

Quelles sont les causes des polypes de la vessie ?

• Les polypes de vessie sont trois fois plus fréquents chez les hommes que chez les femmes.

• Le tabac est un facteur favorisant de ces polypes de la vessie.

• Il existe d’autres facteurs de risque comme l’exposition à certains dérivés de produits industriels comme ceux utilisés dans l’industrie du caoutchouc, du goudron ou de la peinture (dérivés benzéniques).

Quels sont les examens à réaliser ?

En présence de sang dans les urines, le premier examen que demandera le médecin est un examen d’urines destiné à éliminer une infection urinaire (c’est l’examen cytobactériologique des urines ou ECBU). Le médecin peut aussi demander au laboratoire de rechercher la présence de cellules cancéreuses dans les urines.

Le médecin demandera aussi une échographie rénale pour voir si la cause du saignement ne provient pas des reins.

Si l’échographie rénale est normale, alors, le médecin demandera une fibroscopie de la vessie. Cet examen est réalisé à l’aide d’une petite sonde souple qui remonte par les voies naturelles. Il permettra d’explorer la vessie et, le cas échéant, de faire des prélèvements (biopsie) pour préciser le diagnostic.

Enfin, si nécessaire, un scanner du bas du ventre (région pelvienne) pourra être demandé.

Quel traitement pour les polypes de la vessie ?

Les polypes vont être retirés par les voies naturelles. La suite dépendra de leur analyse au microscope.

Dans la majorité des cas, une fois le polype retiré, seule une surveillance est préconisée. Mais les récidives sont fréquentes (30 %) et conduiront à l’instillation dans la vessie d’un produit pour empêcher la repousse des polypes. Si ces polypes pénètrent plus profondément dans la paroi de la vessie révélant leur nature cancéreuse, un geste chirurgical plus large sera alors nécessaire.

Dans tous les cas, le tabac doit être interrompu pour éviter des récidives plus fréquentes.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.