Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher

Réadaptation respiratoire 

Réadaptation respiratoire : objectif et définition


La réadaptation (ou réhabilitation) respiratoire est un traitement destiné aux patients insuffisants respiratoires chroniques, qui vise à réduire le handicap physique, psychologique et social lié à la maladie.

Réadaptation respiratoire 

Qu’est-ce que la réadaptation respiratoire ?

La réadaptation respiratoire associe un programme physique pour améliorer les capacités d’effort et des séances d’éducation thérapeutique pour améliorer la prise en charge globale de la maladie. Ce qui peut inclure un soutien psychologique, une aide au sevrage tabagique, des conseils diététiques ou des conseils pour l’administration de médicaments en aérosol.

Quelles maladies nécessitent une réadaptation respiratoire ?

La réadaptation respiratoire est souvent proposée aux malades atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive [n1](BPCO), mais aussi dans la fibrose pulmonaire[n2], après ablation d’un lobe pulmonaire ou d’un poumon…

Où se pratique la réadaptation respiratoire ?

Selon les disponibilités de place, les souhaits et le lieu de vie du patient, la réadaptation respiratoire est réalisée à domicile, en cabinet médical et/ou de kinésithérapie, en centre spécialisé, à l’hôpital.

En quoi consiste le programme physique ?

Il se fait souvent après mesure de la consommation de l’oxygène par les muscles à l’effort (ce qui s’appelle VO2 max).
Un bilan comportant différents examens sera effectué pour évaluer vos besoins et vos capacités physiques afin d’établir un programme individualisé.
Les exercices proposés (sur vélo, tapis de marche, au sol…) ont pour but de favoriser la reprise progressive de l’activité physique. En effet, l’essoufflement entraîne un « déconditionnement » avec faiblesse des muscles des membres inférieurs. Ce qui accentue la sédentarité.
La réadaptation peut durer 2 à 3 mois, avec un nombre de séances allant jusqu’à 5 par semaine en hospitalisation, entre 2 à 3 par semaine en ville. Pour maintenir son efficacité, il faut, à l’issue de la réadaptation, poursuivre une activité physique à domicile (exercices, vélo d’appartement…).

Que puis-je attendre de la réadaptation respiratoire ?

Grâce au réentraînement, vos capacités respiratoires seront accrues et votre sensation d’essoufflement sera réduite. Vous pourrez reprendre beaucoup d’activités de la vie quotidienne. Le programme d’éducation thérapeutique va aussi vous aider à mieux faire face à votre maladie.

Qui peut bénéficier de ce réentraînement respiratoire ?

Il n’existe pas de limite d’âge pour ce traitement. Mais, certaines maladies cardio-vasculaires, comme un infarctus récent, peuvent constituer des contre-indications. Surtout, ce programme n’a d’intérêt que si vous êtes motivé et prêt à reprendre une activité physique.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.