Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Sclérose en plaques

La sclérose en plaques


La sclérose en plaques peut se manifester par des symptômes neurologiques très variables comme un engourdissement ou une paralysie d’un membre, des troubles de la vision, des décharges électriques dans le dos ou dans un membre, des troubles de la coordination à la marche...

Sclérose en plaques

La sclérose en plaques, c’est quoi ?

La sclérose en plaques est liée à la destruction, par endroits, d’une gaine qui entoure et isole les neurones, la gaine de myéline, ce qui provoque des altérations dans le cheminement de l’influx nerveux, d’où l’apparition de symptômes neurologiques. La cause de cette maladie est mal connue.
Elle évolue le plus souvent par poussées au cours desquelles les symptômes apparaissent et persistent plusieurs jours ou plusieurs semaines.
L’évolution de la sclérose en plaques est ensuite imprévisible. Parfois, les poussées vont complètement régresser sans laisser de séquelles et s’arrêter spontanément au bout de quelques poussées. Parfois, l’évolution est rapide (forme agressive) vers des troubles neurologiques invalidants.

Quels sont les symptômes de la sclérose en plaques ?

Les symptômes sont très variables d’une personne à l’autre, d’une poussée à l’autre, et dépendent de la localisation des atteintes neurologiques.
Dans la majorité des cas, la sclérose en plaques commence par un seul symptôme. Cela peut être des troubles de la vision quand le nerf optique est touché (perte de la vision d’un œil), des sensations anormales à type de fourmillements ou de décharges électriques, en particulier lorsqu’on bouge la tête, un engourdissement ou une faiblesse d’un membre (bras ou jambe), une fatigue anormale, une difficulté à coordonner ses mouvements, des tremblements, des difficultés d’élocution. Peuvent aussi survenir des troubles pour uriner ou pour aller à la selle.

Quels sont les facteurs de risque de la sclérose en plaques ?

Il existe un terrain familial. Les femmes sont plus touchées que les hommes (2 femmes pour 1 homme). Les personnes vivant dans l’hémisphère Nord sont cinq fois plus touchées que les personnes vivant dans l’hémisphère Sud.

Quels examens fait-on dans la sclérose en plaques ?

L’IRM peut montrer les lésions provoquées par la sclérose en plaques, même si les plus petites ne sont pas visibles. Une ponction lombaire peut être réalisée s’il existe un doute à l’IRM.
Enfin, l’exploration des influx nerveux (flux nerveux visuel, auditif et sensitifs) peut aussi conforter le diagnostic de SEP.

Quel est le traitement de la sclérose en plaques ?

Traitement des poussées de sclérose en plaques

Le traitement majeur d’une poussée est la corticothérapie à fortes doses administrée en perfusions.

Traitement de fond de la sclérose en plaques

Il existe aussi des traitements de fond pour réduire la fréquence des poussées et leur sévérité.

Traitement des symptômes de sclérose en plaques

Des traitements des symptômes comme les douleurs ou les contractures sont souvent prescrits pour améliorer la qualité de vie des patients.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.