Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher

Valves cardiaques

Les valves cardiaques : qu’est-ce que c’est ?


Les valves cardiaques sont des structures souples qui séparent les cavités cardiaques entre elles et avec les deux gros vaisseaux qui partent du cœur. Elles agissent comme des soupapes.

Valves cardiaques

Combien y a-t-il de valves cardiaques ?

Il y a quatre valves cardiaques :

  • valve tricuspide entre oreillette et ventricule droits ;
  • valve pulmonaire entre ventricule droit et artère pulmonaire (artère qui ramène le sang de l’organisme vers les poumons où il est oxygéné et débarrassé du gaz carbonique) ;
  • valve mitrale entre oreillette et ventricule gauches ;
  • valve aortique entre ventricule gauche et aorte (artère qui va distribuer le sang oxygéné vers tout le corps).

Les valves sont constituées de trois valvules chacune sauf la mitrale qui n’en a que deux.

À quoi servent-elles ?

Les valves jouent le rôle de soupapes. Leur ouverture et leur fermeture se font de façon passive sous l’effet de la pression qui règne de chaque côté de la valve : lorsque la pression d’aval est inférieure à la pression d’amont, la valve est ouverte ; dans le cas contraire, la valve est fermée. Exemple : lorsque le ventricule gauche se contracte, la pression y augmente, devient supérieure à la pression dans l’aorte ; de ce fait, la valve aortique s’ouvre pour laisser passer le sang ; lorsque le ventricule gauche se relâche pour se remplir, la pression qui y règne devient inférieure à celle de l’aorte et la valve aortique se referme. Les bruits du cœur que le médecin écoute avec son stéthoscope correspondent aux bruits que font les valves lorsqu’elles se ferment.

Les valves peuvent-elles dysfonctionner ?

Oui. Les valves : peuvent devenir rétrécies et gêner l’évacuation du sang en aval (ce sont des sténoses) ;
ou, au contraire, ne pas être hermétiques et donc fuir laissant du sang régurgiter en arrière (ce sont des insuffisances).

Comment étudier les valves ?

  • Par l’auscultation du cœur, d’abord. Les sténoses et insuffisances engendrent des bruits et des souffles qui orientent le médecin vers les divers dysfonctionnements des valves.
  • Par l’échocardiographie, ensuite. Celle-ci permet de bien analyser les mouvements des valves, leur structure, leur dysfonctionnement, d’orienter vers les causes des maladies valvulaires, ainsi que leur retentissement sur les cavités cardiaques intéressées par leur dysfonctionnement. Et, ainsi, de diriger vers les traitements à proposer.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.