Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel

Un score permet de prédire la survenue de maladies chroniques dans les 3 ans

Article le

Une prise de sang et l'âge du patient permet de calculer un score qui prédit le risque de maladies chroniques dans les 3 ans. Il est précis à 78 %.

Un score permet de prédire la survenue de maladies chroniques dans les 3 ans

photographee.eu/epictura

Et s’il était possible d’éviter les maladies chroniques à l’aide d’un simple score ? C’est ce que propose l’Intermountain Medical Center Heart Institute de Salt Lake City (Etats-Unis). Son équipe a mis au point un score (ICHRON) qui permet de prédire le risque de diagnostic dans les 3 années à venir. Il s’appuie sur une prise de sang et l’âge du patient.

A partir de ces données, il estime si la personne peut développer une des 9 maladies chroniques testées. Les premiers résultats ont été présentés au Congrès du Collège américaine de Cardiologie, qui se tient à Washington, D.C. (Etats-Unis) du 17 au 19 mars.
 

80 % de précision

10 millions de personnes vivent avec une maladie chronique en France. D’ici 2015, un Français sur cinq sera concerné. Le coût est non négligeable pour la collectivité, qui prend en charge les soins à 100 %. Toutes ne sont pas évitables, mais parmi les principales figurent des maladies liées au mode de vie : la bronchite chronique, par exemple, mais aussi le diabète et l’insuffisance rénale.

Ces pathologies font partie de celles qui peuvent être prédites par le score ICHRON (1). Testé auprès de patients de l’Institut Intermountain, il anticipe les maladies chroniques avec une précision de 77-78 %. Un résultat plutôt positif pour une première tentative.

Parmi les femmes qui ont pris part à l’étude, celles dont le score livre un résultat modéré sont trois fois plus à risque de pathologie chronique que celles pour qui l’indice est faible. Chez les hommes, la différence est encore plus marquée : ceux au score modéré sont 5 fois plus exposés que les autres. Diabète et maladies coronariennes étaient les troubles les plus fréquemment diagnostiqués par la suite.

Article original publié sur le site Pourquoi Docteur

Article précédent

Etiquetage nutritionnel : pourquoi le logo 5 couleurs a gagné

La ministre de la Santé a tranché. L'étiquetage nutritionnel sera le logo à 5 couleurs. Du vert au rouge, il juge le rapport entre bons et mauvais nutriments.

Article suivant

Dépression : des rémissions grâce à la stimulation cérébrale profonde

Huit patients souffrant d’une dépression sévère et résistante ont vu leurs symptômes diminuer grâce à la stimulation cérébrale profonde.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.