Angélique Maillard : la solidarité avant tout

Article Par Ramsay Santé, le

Infirmière en chirurgie orthopédique, Angélique n’a pas hésité à faire ses valises pour épauler les soignants et accompagner les patients en métropole comme en outre-mer.

Angélique Maillard : la solidarité avant tout

Angélique est heureuse d’avoir apporté sa pierre à l’édifice dans la lutte contre le Covid.

Infirmière en chirurgie orthopédique à l’Hôpital privé Arras les Bonnettes (Hauts-de-France), établissement du groupe Ramsay Santé, Angélique Maillard s’est impliquée corps et âme au plus fort de la crise du Covid. Après une mission en tant que renfort soignant en avril 2020 à l’Hôpital privé d’Antony, un autre établissement du Groupe, elle a rejoint la Guyane courant juillet pour prêter main-forte aux équipes médicales sur place.

D’Antony à Saint-Laurent-du-Maroni au nord-ouest de la Guyane, Angélique n’a pas hésité à faire ses valises pour épauler les soignants et accompagner les patients en métropole comme en outre-mer. 

L’esprit d’équipe avant tout

En avril, Angélique et son époux Alexandre étaient venus renforcer les équipes de soignants d’Île-de-France, frappés par l’ampleur de la crise sanitaire. Ils étaient restés dix jours sur place, aux côtés d’autres soignants venus des quatre coins de la France pour soutenir le personnel médical.

Suite à cette expérience, Angélique a souhaité poursuivre son engagement et continuer à tisser la solidarité entre soignants dans les régions les plus touchées par le Covid. Elle a ainsi rejoint un groupe de 27 soignants partis de la métropole pour rallier différents établissements médicaux en Guyane. 

Une expérience hors du commun 

À Saint-Laurent-du-Maroni, Angélique a été intégrée à une cellule Covid organisée par la Croix Rouge. Pendant 18 jours, elle a réalisé des dépistages auprès de la population locale, assuré un suivi des cas Covid à leur domicile, participé à la livraison de colis alimentaires et sensibilisé les patients aux gestes barrière ainsi qu’à l’importance du dépistage. "La Croix Rouge sur place a fait un travail remarquable d’organisation et de gestion des équipes mobilisée ! Tout a été mis en œuvre pour que les patients bénéficient d’un suivi complet et de qualité. Je leur suis très reconnaissante pour leur professionnalisme", souligne-t-elle.

Angélique Maillard en renfort en Guyane auprès des soignants et des patients

Comme l’ensemble des renforts dépêchés à Saint-Laurent-du-Maroni, Angélique a été logée sur place, dans un hôtel de la ville. Durant son séjour, elle a eu l’occasion de rencontrer des personnes accueillantes, de découvrir la vie locale ainsi que de nouveaux modes de vie. "Cette expérience a été très enrichissante. Je remercie la direction de l’Hôpital privé Arras les Bonnettes de m’avoir permis de partir, ainsi que mon mari de m’avoir soutenue dans ce projet", conclut-elle, heureuse d’avoir apporté sa pierre à l’édifice dans la lutte contre le Covid.

Article précédent

La santé de bébé au fil des saisons

Les bonnes attitudes à adopter pendant les premiers mois de la vie de bébé pour le protéger toute l'année.

Article suivant

Détecter et prendre en charge la phobie scolaire

Si la rentrée scolaire était très attendue par certains, pour d’autres, le retour en classe a ravivé des anxiétés jusqu’alors endormies.