Chutes et troubles de l’équilibre chez le sujet âgé : des signes à surveiller

Article Par Ramsay Santé, le

À Marseille, les patients dits "chuteurs" sont reçus en consultation et pris en charge. 3 causes majeures sont à l'origine de ces chutes.

Chutes et troubles de l’équilibre chez le sujet âgé : des signes à surveiller

Chaque année, 30 % des personnes de plus de 65 ans chutent au moins une fois. À l’âge de 80 ans, ce taux passe à 50 %. Si certaines de ces chutes peuvent sembler banales, d’autres peuvent provoquer de sérieux traumatismes et fractures, pouvant mettre en péril l’indépendance du patient. Pour éviter de telles conséquences, des parcours de prise en charge vont analyser les causes de ces pertes d’équilibre et les limiter, autant que possible.

Le Dr Arnaud Devèze est médecin ORL et chirurgien spécialisé dans les pathologies de l’oreille. À l’Hôpital privé Clairval, établissement Ramsay Santé situé à Marseille (Provence-Alpes-Côte d’Azur), il reçoit en consultation et intervient sur des patients présentant des troubles de l’équilibre, des troubles de l’audition, des acouphènes, ou encore une paralysie faciale.

Objectif : évaluer le risque de (re)chute

Les patients dits « chuteurs » sont adressés au spécialiste afin d’évaluer la problématique qu’ils rencontrent. « Nous débutons avec un interrogatoire qui permet de dégager dans la plupart des cas une orientation diagnostique, explique le Dr Devèze. Ensuite, nous passons aux explorations vestibulaires, plus approfondies, réalisées à l’aide de tests otoneurologiques qui analysent les capteurs de l’oreille interne et la manière dont le cerveau utilise ces capteurs. » Il arrive parfois que les recherches se poursuivent à l’occasion d’une hospitalisation de jour pour faciliter la réalisation d’évaluations plus complètes.

Une fois la problématique cadrée, le traitement repose souvent sur une rééducation, orchestrée par des kinésithérapeutes vestibulaires spécialisés, dont les modalités et la durée sont fonction de la pathologie du patient.

Réseau de soins et solutions de prévention

Pour prendre en charge de manière optimale les patients sujets aux chutes, il est nécessaire d’établir un solide réseau de professionnels qui pourront, en amont, prévenir ce risque. « L’aspect multidisciplinaire est essentiel, notamment lorsque notre piste nous mène sur l’étude de l’oreille interne et ses capteurs de l’équilibre. En effet, cet organe communique aussi bien avec le système visuel que l’ensemble des muscles et des articulations. C’est cela qui permet la station debout et les déplacements sans chutes. ». Ainsi, « pour diagnostiquer et corriger les différents facteurs de risque de chutes, le patient est amené à consulter une équipe pluridisciplinaire. En effet, ces chutes pouvant être provoquées par différents facteurs à la fois. Outre les médecins ORL et les kinésithérapeutes, il est parfois nécessaire d’avoir une évaluation d’un cardiologue, neurologue, ophtalmologue, orthoptiste, podologue, gérontologue, ergothérapeute…

Globalement, les patients souffrant de pertes de l’équilibre présentent l’une ou l’autre de ces trois causes majeures. « Ils peuvent avoir un déplacement de cristaux au sein de l’oreille interne (la cupulolithiase), un vieillissement des canaux de l’équilibration ou encore une mauvaise coordination des différents systèmes. » À terme, les spécialistes de l’établissement souhaitent proposer une prise en charge dédiée à ce type de pathologies à travers la création d’un Institut de l’Oreille.

Article précédent

Portrait d'Anna, infirmière ambulancière en Suède

Découvrez le témoignage d'Anna, infirmière ambulancière en Suède.

Article suivant

Mieux appréhender et prendre en charge l’endométriose

L’endométriose est une maladie à plusieurs facettes. Pour être prise en charge de manière optimale, une équipe pluridisciplinaire est nécessaire.