Clinique de l’Union : un service de néonatologie qui réunit les familles

Article Par Ramsay Santé, le

Le 17 novembre, c’est la Journée mondiale de la prématurité. L’occasion de faire le point sur les besoins spécifiques des bébés prématurés… et de leur famille.

Clinique de l’Union : un service de néonatologie qui réunit les familles

Le 17 novembre, c’est la Journée mondiale de la prématurité.

Le 17 novembre, c’est la Journée mondiale de la prématurité. L’occasion de faire le point sur les besoins spécifiques des bébés prématurés… et de leur famille. Zoom sur le service de néonatologie de la Clinique de l’Union, établissement du groupe Ramsay Santé, qui prend soin des nouveau-nés et des jeunes parents.

Sylvie Piat Lenoir, pédiatre dans cette maternité de type 2A*, revient sur le savoir-faire et les engagements de ce service, ouvert à Saint-Jean (Occitanie) en 2016.

Un service aux petits soins

Chaque année en France, 7% des nouveau-nés viennent au monde en étant prématurés, ce qui représente près de 45 000 bébés par an. Un nourrisson est considéré comme prématuré lorsqu’il naît avant 8 mois et demi de grossesse, soit moins de 37 semaines d’aménorrhée. Les bébés prématurés requièrent une attention et des soins particuliers. Ceux-ci sont prodigués tout au long de l’hospitalisation pour permettre à ces nourrissons de réguler leur température, de bien respirer ou encore d’apprendre à téter.

Mettre les parents au centre de la prise en charge

Photo chambre mère-enfant

Dans ce service de néonatologie, l’aménagement a été conçu pour placer la relation entre le nourrisson prématuré et ses parents au cœur des soins. "Quand on propose un accompagnement personnalisé des parents, ils sont capables d’effectuer les soins du nourrisson eux-mêmes. C’est une étape très importante, qui permet de tisser le lien parent-enfant."

Le service est exclusivement équipé de chambres mère-enfant. Ainsi, les parents peuvent rester au plus près du bébé pendant toute la durée de l’hospitalisation, une initiative inédite dans la région. Les chambres sont équipées d’une salle de bains où l’ensemble des soins du nourrisson sont réalisés. "Les premiers gestes avec un enfant, surtout s’il est prématuré, ne sont pas instinctifs. Tout s’apprend ! Donner le bain, la tétée, changer le bébé… Notre volonté, c’est que les parents deviennent autonomes et prennent confiance en eux pendant ces jours en service de néonatologie. C’est aussi une manière unique de vivre les premières semaines de la vie de son enfant."

Malgré le Covid 19, les équipes sont mobilisées et essayent de conserver au maximum cette proximité parents-enfant dans le respect des recommandations des tutelles, le souci de protection des professionnels de santé et des familles.

Une maternité qui s’adapte à tous

Autre particularité de cette maternité et de ce service de néonatologie : la place particulière accordée aux parents en situation de handicap. "Nous disposons de matériel adapté aux personnes porteuses de handicap physique pour éviter à ces parents de cumuler les difficultés. Nous avons également des interprètes sur place pour faciliter la communication avec les personnes atteintes de surdité. Cela permet à tous les parents de devenir acteurs de leur parentalité", conclut la pédiatre.

 

* : Maternités qui disposent d’une unité d'obstétrique et d'une unité de néonatologie 

Article précédent

Charlotte, entre détermination et inclusion

Le groupe Ramsay Santé œuvre pour l’inclusion de ces personnes aux parcours souvent extraordinaires.

Article suivant

Portrait de Laëtitia Édouard

Rencontre avec Laëtitia Édouard, Infirmière de Bloc Opératoire à la Clinique de Domont (Ézanville, Île-de-France).