L’Hôpital privé de l’Ouest parisien propose des dialyses nocturnes à ses patients

Article le

Le centre de dialyse de l’Hôpital privé de l'Ouest parisien inaugure de nouvelles modalités de prise en charge en hémodialyse.

Destinées en particulier aux patients ayant une activité professionnelle ou des obligations personnelles, la dialyse nocturne leur permet d’arriver plus tard à leur séance d’hémodialyse du soir.
C’est ainsi que l’on distingue dorénavant les séances UDM 1 (en unité de dialyse médicalisée aux horaires « classiques ») démarrant entre 17 heures 30 et 18 heures), les séances UDM 2, dont les horaires de branchement peuvent s’échelonner jusqu’à 20 heures et les séances de dialyse nocturne.

Dormir pendant la dialyse

En effet, certains patients se voient désormais proposer une dialyse longue nocturne, qui démarre vers 21 heures, après le repas familial, et se prolonge jusqu’au petit matin. Ils peuvent ainsi poursuivre leur nuit de sommeil, dans des box individuels, silencieux et dans le noir, sous la surveillance discrète des infirmières de nuit.
Les bénéfices de cette dialyse longue nocturne sont importants, en  termes de qualité d’épuration, d’étalement de l’ultrafiltration (perte de liquide pendant la dialyse) sur une plus longue période, permettant une meilleure tolérance cardiaque de la dialyse.

Profil : un patient jeune à qui on veut éviter les complications

L’indication retenue pour ces dialyses longues est un patient jeune, chez qui l’on désire prévenir les complications de long terme de la dialyse, et chez qui l’on rencontre de grandes difficultés à contrôler certains paramètres métaboliques avec une dialyse « classique ». Il peut s’agir par exemple de patients hyperimmunisés chez lesquels l’accès à la greffe risque d’être retardé de plusieurs années.

Trois nuits par semaine

La condition d’accès à la dialyse longue est bien évidemment basée sur le volontariat du patient et le fait d’accepter de passer trois nuits dans la semaine, au centre de dialyse.
L’effet de la dialyse longue sur le bien-être des patients est souvent spectaculaire. Une amélioration soulignée à la fois par le patient et par l’équipe soignante.
L’Hôpital privé de l'Ouest parisien est à ce jour l'un des seuls établissements privé d’Ile-de-France à proposer, grâce notamment à la mise en place d’une organisation flexible, cette technique novatrice.

Voir le reportage réalisé par TVFil 78 En immersion dans le service de dialyse de l'Hôpital privé de l'Ouest parisien

 

Article précédent

Ramsay Générale de Santé se mobilise pour le dépistage du cancer colorectal

2ème cancer chez la femme et 3ème chez l’homme en France. Avec plus de 42 000 nouveaux cas chaque année, le cancer colorectal se guérit pourtant dans 90% des...

Article suivant

La maternité de la Clinique de l’Union accueille un service de néonatologie

A Toulouse, la maternité de la Clinique de l’Union, refaite à neuf et réorganisée, accueille désormais un service de néonatologie de niveau 2A.