La chirurgie orthognathique redonne le sourire aux patients

Article Par Ramsay Santé, le

Menton fuyant, gencives trop apparentes, difficultés à mastiquer, douleurs faciales… la chirurgie orthognathique est indiquée dans de nombreux cas.

La chirurgie orthognathique redonne le sourire aux patients

La chirurgie orthognathique, ou chirurgie correctrice des mâchoires, est une spécialité de longue date à l’Hôpital privé Armand Brillard, établissement Ramsay Santé situé à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne). Les patients y ont recours pour corriger une anomalie de position ou de dimension de leurs mâchoires, pouvant causer de nombreux troubles. De quoi redonner le sourire !

Le Dr Jacques Chardain, chirurgien maxillo-facial, pratique la chirurgie orthognathique depuis 2013 au sein de l’Hôpital privé Armand Brillard. Une discipline minutieuse demandant une véritable expertise. 

Une chirurgie à la fois fonctionnelle et esthétique

Menton fuyant, gencives trop apparentes, difficultés à mastiquer, douleurs faciales… la chirurgie orthognathique est indiquée dans de nombreux cas. À la fois fonctionnelle et esthétique, elle a pour principal objectif de normaliser l’occlusion dentaire. Ainsi, elle permet au patient de retrouver une bonne capacité de mastication et de préserver sa santé dentaire. « Environ 90 % des patients nous sont adressés par les orthodontistes, car en amont de la chirurgie, il y a un an de préparation orthodontique, précise le Dr Chardain. Il y a donc une réelle relation de confiance à développer avec ces praticiens et leurs patients. » Les 10 % restants sont par exemple des patients souffrant d’apnées du sommeil, ou encore avec des difficultés de réhabilitation prothétique, voire des demandes purement esthétiques.

Si la majorité des interventions concernent des adolescents ou de jeunes adultes, les personnes âgées de 40 ans et plus sont de plus en plus nombreuses à suivre des traitements orthodontiques pour retrouver un sourire harmonieux, observe le Dr Chardain. « Il est gratifiant de voir leur satisfaction de nombreux mois après l’opération. Leur vie a pris un nouveau virage, et souvent, de vieux complexes qui traînaient depuis l’adolescence disparaissent. »

Un acte très codifié

Les interventions de chirurgie orthognathique ont une durée d’une à quatre heures environ. « Nous réalisons ce que l’on appelle des ostéotomies, dont le principe est de déplacer l’os des mâchoires pour le replacer correctement. Nous passons par les gencives, ce qui ne laisse pas de cicatrice apparente. » Les patients sont hospitalisés trois ou quatre jours et bénéficient ensuite d’un suivi régulier au cabinet. Seul impératif, pendant 45 jours, ne pas mâcher d’aliments solides. « Le 45e jour, on lève tous les interdits ! Le patient doit ensuite revoir son orthodontiste pour finir son traitement. »

Si l’opération est très codifiée, de nouvelles technologies permettent aujourd’hui d’en augmenter encore la précision. « Le progrès que nous essayons de mettre en place est la chirurgie assistée par ordinateur. Le principe est de planifier précisément l’opération grâce à des scanners 3D et des simulateurs de chirurgie, afin de réaliser des gouttières et des plaques sur mesure, explique le Dr Chardain. À la fin du mois de juin 2021, nous procèderons à notre première intervention intégralement assistée par ordinateur. » De belles perspectives pour le futur de la chirurgie orthognathique.

Article précédent

Focus sur la chirurgie de l’épaule à la Clinique la Montagne

Le futur de la chirurgie de l'épaule est déjà pensé aujourd'hui pour permettre la réalisation de ces interventions précises et une prise en charge optimale...

Article suivant

Portrait d'Anna, infirmière ambulancière en Suède

Découvrez le témoignage d'Anna, infirmière ambulancière en Suède.