La Clinique d’Argonay renforce sa prise en charge de la cancérologie gynécologique

Article le

À la Clinique d’Argonay, le versant gynécologique de la cancérologie se renforce grâce à la mise en place d’une équipe plus étoffée et davantage spécialisée.

La Clinique d’Argonay renforce sa prise en charge de la cancérologie gynécologique

Venant du Centre de Lutte contre le Cancer de Nancy pour la Clinique d’Argonay, le Dr Shaghayegh Ameloot est maintenant le 8ème chirurgien à y intervenir dans le domaine de la chirurgie oncologique. Au total, le pôle de cancérologie d’Argonay compte à présent deux chirurgiens gynécologues, trois chirurgiens digestifs et trois chirurgiens urologues. “ Avec le Dr Jalle, chirurgien gynécologue, présent à la clinique depuis 10 ans, nous souhaitons développer et enrichir cette activité “, explique le docteur Ameloot.

 

Expertise et innovations techniques

Tous deux titulaires d’un DESC en cancérologie, les Dr Ameloot et Jalle entendent innover dans les pratiques, tant au niveau du pelvis que de la sénologie.

Concernant la chirurgie pelvienne par exemple et l’exploration des premiers relais ganglionnaires, la technique du ganglion sentinelle, comme en cancérologie mammaire, peut s’appliquer avec l’aide de la fluorescence associée à une sonde de détection adaptée. Le curage ganglionnaire est ainsi réservé aux seules tumeurs qui le nécessitent. “ Nous souhaitons ainsi développer grâce à la fluorescence, une technique moins invasive et plus précise, dans l’intérêt des patientes, souligne le Dr Ameloot. Il s’agit d’une technique très innovante, qui trouve également des échos en chirurgie digestive et reconstructrice.”

Également en cours de développement, l’analyse rapide des mutations BRCA (gènes qui provoquent la survenue du cancer de l’ovaire et du sein). “ Nous envoyons la tumeur dans un laboratoire dédié qui nous indique ensuite si la patiente est éligible à un traitement spécifique par inhibiteurs sélectifs de PARP, explique le Dr Ameloot. Là encore, cette nouvelle arme thérapeutique pour les cancers de l’ovaire a démontré son efficacité et constitue une réelle alternative.”

L’accès à ces techniques innovantes au sein du groupe Ramsay Santé confirme l’engagement des établissements et de leurs praticiens vers de nouvelles approches thérapeutiques, validées par les sociétés savantes et en accord avec les recommandations actualisées des pratiques.

Article précédent

Portrait de soignant : Isabelle, responsable hôtelière

Depuis 5 ans, Isabelle Billaudel est responsable hôtelière à la clinique Belharra.. Depuis le début de la pandémie, le rythme s’est fortement accéléré avec...

Article suivant

Malbouffe : les pièges de l’été

Pour beaucoup, les beaux jours sont synonymes de pique-niques, barbecues et cocktails et avec eux parfois certains faux pas nutritionnels …