La maternité de l’Hôpital privé de Villeneuve d’Ascq amie des bébés

Article le

Engagée depuis plusieurs années dans un accompagnement au plus près des familles, la maternité de l’Hôpital privé de Villeneuve d’Ascq s’est vue décerner le label Ami des Bébés.

La maternité de l’Hôpital privé de Villeneuve d’Ascq amie des bébés

Pas toujours évident de s’adapter au rythme des nouveau-nés et de leurs parents tout en respectant les impératifs, notamment en termes de sécurité, d’une maternité qui compte 2 000 naissances par an. C’est pourtant le défi qu’a tenu à relever la maternité de l’Hôpital privé de Villeneuve d’Ascq pour obtenir le label IHAB, pour Initiative Hôpital Ami des Bébés. Après des années d’engagement auprès des bébés et de leurs familles, depuis le 10 décembre 2018, c’est chose faite.

"Nous étions déjà dans l’état d’esprit et les pratiques mis en avant par l’IHAB, donc autant les faire reconnaître, explique Sylvie Carette, sage-femme cadre de la maternité. C’était notre objectif depuis plus de deux ans et toute l’équipe s’est motivée pour l’atteindre.”

La labellisation IHAB obéit à trois grands principes :

  • une attitude de l’ensemble de l'équipe centrée sur les besoins de la mère et de l’enfant ;
  • un environnement et un accompagnement permettant aux parents de prendre leur place dès la naissance de l’enfant ;
  • un travail en équipe et en réseau pour assurer la continuité des soins en pré, péri, et post natal.

“L’idée est d’organiser les soins autour des rythmes biologiques du nouveau-né et de la mère, souligne Sylvie Carette. C’est le soignant qui s’adapte au rythme de la mère et de l’enfant, et pas l’inverse. Les parents doivent être autonomes et acteurs de leur prise en charge. Nous sommes dans la bienveillance.”

Une charte pour un personnel aux petits soins

Pour répondre aux exigences du label, une maternité doit aussi répondre à 12 recommandations. Parmi elles : la priorité au contact peau à peau, privilégier et informer les mères des bienfaits de l’allaitement maternel, ou encore laisser la mère et le nouveau-né ensemble 24/24h. “Le principe n’est pas d’imposer, mais d’informer au mieux les parents pour leur permettre de choisir en connaissance de cause”, précise Sylvie Carette.   

Logo IHAB

L’obtention du label IHAB est le fruit d’une démarche volontaire. Dans un premier temps, l'établissement s’autoévalue. Il rédige une charte qui reflète sa politique de prise en charge, de l’information prénatale à la sortie de la maternité. Ensuite, lorsque le service estime respecter toutes les recommandations demandées, l'établissement demande une évaluation des pratiques auprès de l’IHAB France. “C’est comme au restaurant, s’amuse Sylvie Carette. On vérifie si ce que l’on sert dans l’assiette correspond bien au menu affiché.”

4 évaluateurs pour un service au maximum

Du 8 au 11 octobre 2018, 4 évaluateurs se sont ainsi rendus à la maternité de l’Hôpital privé de Villeneuve d’Ascq afin de vérifier qu’elle répondait bien aux préconisations de l’IHAB. 
“Ils ont observé le travail du personnel, de jour comme de nuit, souligne Sylvie Carette. Mais ils ont aussi interrogé plus de 2/3 des mamans présentes durant ces trois jours !”

Les points forts de la maternité selon ces évaluateurs : la recommandation du peau à peau, la non séparation de la mère et de l’enfant, mais aussi et surtout la bienveillance de l’équipe et sa disponibilité. 

Mais au-delà des bons points et de cette labellisation, c’est peut-être la remarque de l’une des évaluatrices qui a le plus touché les équipes de la maternité : “elle nous a dit que si elle devait encore avoir un enfant, c’est ici qu’elle accoucherait. On fait difficilement plus beau compliment”, se souvient Sylvie Carette. Une raison supplémentaire pour elle, et tout le personnel, d’être fiers du travail accompli.

Article précédent

Optimisation du service des urgences de l'Hôpital privé de l'Ouest Parisien

Avec plus de 50 000 passages par an, l’Hôpital privé de l’Ouest Parisien est le 2ème service d’urgences privé d’Île-de-France.

Article suivant

Mars Bleu

Nos établissements se mobilisent pour Mars Bleu, mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal.