La prise en charge des cancers ORL

Article Par Ramsay Santé, le

Le tabagisme a un rôle prépondérant dans le déclenchement des cancers ORL. L'arrêt du tabac est donc une priorité, que le diagnostic d'un tel cancer soit établi ou non.

La prise en charge des cancers ORL

La lutte contre le tabagisme est fondamentale, notamment dans la prévention de nombreux cancers.

À la Clinique du Mousseau, établissement Ramsay Santé situé à Évry (Île-de-France), le Dr Michel El-Bez est otorhinolaryngologiste. Également spécialisé dans la chirurgie de la face et du cou, il partage ses activités entre la prise en charge de patients et la coordination médicale de l’établissement. Il rappelle la complexité de la prise en charge des cancers ORL et alerte sur le rôle prépondérant du tabagisme dans le déclenchement de ces pathologies.

La complexité de la sphère ORL

Les cancers ORL sont plus fréquemment diagnostiqués chez les hommes mais tendent à se développer chez les femmes également. « Ce type de cancers concerne différents organes relatifs à la sphère ORL, introduit le chirurgien. Il y a le nez, la gorge, les oreilles mais aussi le visage et la peau. Plusieurs spécialités pour une même catégorie de cancers. »  Le plus souvent, la sensibilisation est portée sur certaines zones ORL, davantage exposées face au risque. « Le larynx et le pharynx sont deux organes collés l’un à l’autre et qui souffrent notamment du passage de la fumée au moment de l’inspiration du tabac. C’est un carrefour aérodigestif majeur, pouvant être le siège de cancers ORL. »

Les cancers ORL demandent une prise en charge particulière. « La chirurgie est assez « délabrante » et sera mise en œuvre avec mesure, explique le Dr El-Bez. Ce sont des interventions souvent invasives pouvant avoir un impact psychologique et physiologique pour le patient. » Le rôle des spécialistes dans le cadre d’une prise en charge de ce type de cancers sera de réaliser le diagnostic complet et d’envisager l’une des trois modalités de traitement. « À l’occasion d’une RCP (ndlr : Réunion de concertation pluridisciplinaire), nous déterminerons quelle combinaison ou non des 3 modalités sera proposée au patient, à savoir une chimiothérapie, une radiothérapie ou bien une chirurgie. Dans tous les cas, la préservation d’organes est priorisée. »

Encourager à l’arrêt sans faire culpabiliser les patients

Que le diagnostic d’un cancer ORL soit établi ou non, priorité sera portée sur l’arrêt du tabac. « Ces types de cancers sont intimement liés au tabagisme, explique le chirurgien. Nous savons également que la lutte contre le tabagisme va avoir un réel effet sur les capacités de guérison du patient. Il sera donc très important pour ce dernier de ne pas se décourager face à la maladie mais de mettre toutes les chances de son côté en arrêtant de fumer. » Pour cela, l’objectif des spécialistes sera également de limiter l’aspect culpabilisateur lié à l’urgence du sevrage tabagique en mettant davantage en avant les bénéfices apportés par un arrêt. « Avoir un discours positif est primordial, notamment pour les patients qui ont des lésions précancéreuses. S’ils poursuivent leur intoxication tabagique, ils prennent le risque de développer in fine un cancer. »

Le sevrage tabagique est une épreuve souvent difficile à affronter. Il n’est pas rare que les patients essuient quelques échecs au cours de leur tentative. Les spécialistes sont également présents pour rappeler que ce n’est pas une fatalité. « Nous tâchons d’expliquer la nécessité de cet arrêt, aussi bien pour soigner les pathologies que le patient aurait déjà déclarées que pour en éviter d’autres à venir. » Grâce à un solide réseau de spécialistes en addictologie répartis sur le territoire, les patients sont régulièrement orientés par le Dr El-Bez afin d’amorcer leur sevrage tabagique. Une démarche décisive qui nécessite d’être bien encadrée.

Article précédent

Une borne d’accueil interactive pour diminuer le temps d’attente et améliorer l’orientation des patients

La Clinique La Montagne, à Courbevoie, vient d’installer une borne d’accueil interactive dont les renseignements s’ajoutent à ceux donnés par le personnel de...

Article suivant

La luminothérapie, une thérapie non médicamenteuse à disposition des patients contre la dépression

La lumière est essentielle à notre organisme car elle permet de réguler le sommeil, diminuer le stress et refaire le plein d’énergie.