Partage des techniques d’anesthésie locorégionale entre spécialistes

Article Par Ramsay Santé, le

La Clinique Jouvenet, à Paris, propose des formations individuelles et personnalisées à l’anesthésie locorégionale sous échographie, à destination des professionnels anesthésistes.

Partage des techniques d’anesthésie locorégionale entre spécialistes

Pédagogie et partage, au-delà des frontières

La Clinique Jouvenet (Paris, Île-de-France) propose des formations individuelles et personnalisées à l’anesthésie locorégionale sous échographie, à destination des professionnels anesthésistes. Une bonne manière de partager connaissances et techniques de prise en charge.

Le Dr Xavier Raingeval est médecin anesthésiste, président de l’Adrale (Association de Développement et de Recherche en Anesthésie Locorégionale Échoguidée). Il coordonne les formations de perfectionnement au sein de la Clinique Jouvenet, établissement Ramsay Santé situé à Paris, aux côtés d’une équipe experte en la matière. Présentation de ces sessions.

L’Adrale, centre de formation pour anesthésistes

L’Adrale est l'un des deux centres de formation privés en techniques d’anesthésie locorégionale pour les médecins anesthésistes sur Paris et la région parisienne. Établi depuis quinze ans au sein de la Clinique Jouvenet, sa renommée s’est forgée à travers les avis et retours des spécialistes qui ont pu y suivre des stages. « Nous recevons surtout des demandes d’inscription suite au bouche-à-oreille entre collaborateurs », explique le Dr Raingeval.

Que l’on soit débutant ou bien inscrit avec le souhait de se perfectionner, la Clinique Jouvenet met à disposition des professionnels de l’anesthésie des formations de qualité sur une durée de deux jours (lundi-mardi ou mercredi-jeudi). « Pendant le stage, nous proposons notamment d’observer la réalisation d’au moins 45 blocs échoguidés par jour, décryptés par les anesthésistes experts de l’établissement », précise le président du centre.

Pédagogie et partage, au-delà des frontières

Pour bénéficier de cette formation, les stagiaires arrivent de la France entière… mais pas seulement ! « Il peut s’agir de professionnels du privé comme du public, provenant de France et des Dom Tom. Nous avons même certains stagiaires qui sont venus d’Amérique du Sud, d’Afrique ou encore de Nouvelle Zélande. » L’équipe du centre de formation partage également ses connaissances lors de congrès nationaux, de sessions du Diplôme Universitaire ou de missions humanitaires, permettant de poursuivre le transfert d'expérience hors des murs.

Parmi les projets à venir pour le centre de formation, une partie de l'équipe souhaite désormais apporter son expérience au sein de plusieurs pays d’Afrique, en collaboration avec les sociétés savantes locales. « Notre premier projet pilote a eu lieu en mars 2021 avec la formation de plusieurs dizaines de professionnels. Le suivi a été assuré via une plateforme de télémédecine d'une ONG. Nous envisageons par la suite d’étendre ce dispositif à cinq autres pays du continent africain. » Le spécialiste en anesthésie rappelle également que ces formations trouvent pleinement leur sens en cette période de pandémie en offrant une alternative aux anesthésies générales, plus à risques dans le cadre de transmissions infectieuses.

 

Article précédent

À la maternité : un dispositif pour les mamans malentendantes et sourdes

À la maternité de l’Hôpital privé de Villeneuve d’Ascq (Hauts-de-France), un tout nouveau dispositif a fait son apparition.

Article suivant

Bien prendre en charge l’endométriose : un challenge relevé par l’Hôpital privé Clairval

Le groupe Ramsay Santé et l’Hôpital privé Clairval mettent un point d’honneur à poursuivre leurs efforts dans la lutte contre l’endométriose et pour une...