Portrait de Bernadette, Infirmière en Santé Mentale

Article le

Découvrez le témoignage de Bernadette Cheucle Gagne, infirmière en santé mentale à la Clinique Saint Victor.

Portrait de Bernadette, Infirmière en Santé Mentale

Découvrez le témoignage de Bernadette Cheucle Gagne, infirmière en santé mentale à la Clinique Saint Victor

Quelle est votre fonction ?

Je suis infirmière en psychiatrie. Nous recevons en hospitalisation complète et libre des patients majeurs, qui souffrent de problèmes de santé mentale : dépression, addictions, schizophrénie, paranoïa, etc. Je travaille au plus près des médecins et réalise des soins techniques (perfusions, traitements, etc.). Mais mon rôle est aussi d’être à l’écoute, d’observer, de reconnaître et évaluer les souffrances, qu’elles soient physiques ou morales. Je propose également des séances de relaxation, pour permettre de diminuer les douleurs du corps et de l’esprit. 

Depuis combien de temps travaillez-vous chez Ramsay Santé ?

J’ai intégré le groupe à mon arrivée à la Clinique Saint Victor en 2012. On peut dire que j’ai eu un parcours professionnel assez atypique ! Pendant des années, j’ai été professeure de biologie en Côte d’Ivoire et en France. À l’aube de mes 40 ans, malgré mes trois enfants à charge, j’ai décidé de changer de voie et ai repris des études pour devenir infirmière !

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

J’ai toujours eu à cœur de prendre soin de mon prochain. Pour moi, l’enseignement est aussi une forme de soin ! Mais à un moment donné, j’ai voulu approfondir la démarche et le métier d’infirmière me semblait correspondre pleinement à mes aspirations.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier / dans votre quotidien ?

Plusieurs aspects : le travail d’équipe, l’humain, l’approche subtile qu’il convient d’adopter avec nos patients, la place centrale de l’écoute dans notre travail. Ce que je préfère, ce sont les entretiens individuels :  lorsque je suis avec un patient, je me laisse guider par les sujets qu’il a à cœur d’aborder. Dans ces moments, le patient devient véritable acteur de sa prise en charge et mon rôle est de décortiquer avec lui les pistes qu’il souhaite explorer. 

Avez-vous une passion ?

Je suis une personnalité dynamique donc des passions… j’en ai plein ! Je suis très proche de ma famille et de mes amis. J’aime le cinéma, les concerts, je cuisine, j’aime le sport et les balades. Je lis aussi beaucoup, particulièrement sur la santé et la philosophie du soin.  

Avez-vous un surnom ?

Mes collègues m’appellent parfois Bernie… Ça me plaît bien !

 

Article précédent

Psycho-socio-esthétique : du beau pour être bien

La psycho-socio-esthétique est la pratique de soins de beauté adaptés auprès d’une population fragilisée. Immersion dans le quotidien de Sylvie Baleya,...

Article suivant

Deux nouveaux radiothérapeutes pour le Centre de Radiothérapie de Bobigny

Le 4 novembre dernier, le Centre de Radiothérapie de Bobigny a accueilli deux nouveaux radiothérapeutes. L’objectif : développer l’offre de soins, notamment...