Pose d'un mini pacemaker sans incision : une innovation proposée par l’Hôpital privé Clairval

Article Par Ramsay Santé, le

À Marseille, la pose de ce nouveau pacemaker sans incision présente de nombreux avantages tels qu'une réduction des risques de complications ainsi qu'une récupération facilitée.

Pose d'un mini pacemaker sans incision : une innovation proposée par l’Hôpital privé Clairval

Cette année, un nouveau stimulateur miniaturisé, sans sonde et placé à l’intérieur du cœur, a fait son apparition. Ce pacemaker mesure moins d’un dixième de la taille d’un stimulateur traditionnel et couvre environ 50 % des indications de stimulation cardiaque. Grâce à son format extra-compact, l’acte opératoire qui permet de l’implanter est mini-invasif.

À l’Hôpital privé Clairval, établissement Ramsay Santé situé à Marseille (Provence-Alpes-Côte d’Azur), le Dr Mechulan et le Dr Dieuzaide sont cardiologues et rythmologues, spécialisés dans les troubles du rythme cardiaque. Régulièrement, ils sont amenés à poser des dispositifs tels que des stimulateurs cardiaques et, notamment, le tout nouveau pacemaker Micra AV, une première au sein du groupe Ramsay Santé. Présentation des avantages de ce stimulateur de seconde génération par le Dr Mechulan.

La solution pour une majorité de patients

C’est le 20 novembre dernier qu’un patient de l’Hôpital privé de Clairval a pu bénéficier de cette innovation en matière de cardiologie : la pose d’un pacemaker Micra AV couplée au remplacement d’une valve aortique. « L’intervention a consisté à placer une capsule à l’intérieur du ventricule droit du patient avec une méthode mini-invasive en passant par la veine fémorale », explique le spécialiste.

Le nouveau pacemaker va également permettre de détecter les contractions des oreillettes afin de les synchroniser aux ventricules, une fonction utile pour la majorité des patients. « Avant, les pacemakers sans sonde Micra™, étaient seulement capables de stimuler les ventricules et cela ne convenait qu’à une catégorie de patients spécifique. »  

Une récupération et un quotidien facilités

Grâce à ce nouveau pacemaker et sa méthode d’installation novatrice, les risques de complications sont désormais réduits. « Les patients qui ont bénéficié d’une implantation percutanée d'une prothèse valvulaire aortique (TAVI), ont également eu pour prescription des fluidifiants du sang. Ils sont donc plus fragiles. Pour cette catégorie de patients, l’implantation du nouveau pacemaker avec mini-incision réduit considérablement le risque d’infection et d’hématome post-opératoire. »

La pose de ce nouveau pacemaker associée au remplacement de la valve aortique est une prouesse innovante que l’Hôpital privé Clairval est un des rares centres à avoir accompli. « La récupération sera facilitée car il n’y a pas de cicatrice donc pas de pansement ni de soins à réaliser par la suite, précise le Dr Mechulan. Toutes les complications postopératoires locales que l’on pouvait rencontrer sont ainsi écartées. » Les spécialistes espèrent pouvoir appliquer cette intervention à davantage de patients et, pourquoi pas, la généraliser à chaque implantation de stimulateur cardiaque.

Article précédent

Journée du 8 mars : Ramsay Santé s’engage pour les femmes

À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, Ramsay Santé présente ses différents engagements en matière d'égalité femmes-hommes et de...

Article suivant

Dialyse à domicile : encore plus d’autonomie pour les patients

À Villeurbanne, le Pôle domicile est un service d'autonomisation des patients dialysés soutenu par des spécialistes.