Régimes de l’été : la fausse bonne idée

Article le

En été, les magazines regorgent de conseils minceur et nombreux sont celles et ceux qui décident de perdre du poids en faisant des régimes.

Régimes de l’été : la fausse bonne idée

Image par silviarita - Pixabay

En été, les magazines regorgent de conseils minceur et nombreux sont celles et ceux qui décident de perdre du poids en faisant des régimes. Décryptage de Marie-Laure Communeau, diététicienne-nutritionniste à l’Hôpital privé Dijon Bourgogne.

Les régimes amaigrissants, sont souvent inefficaces, parfois même dangereux… L’occasion donc de faire le point sur les risques encourus mais aussi sur les conseils à suivre pour adopter une alimentation saine et équilibrée pendant l’été.

Perdre du poids, mais à quel prix ?

« Nombreux sont celles et ceux à vouloir perdre du poids, y compris les personnes dont l’IMC 1 indique une corpulence normale, explique Marie-Laure Communeau. Chaque année, à l’approche des beaux jours, de nouveaux régimes amaigrissants font leur apparition. Restrictif et/ou d'exclusion 2, ils comportent des risques non négligeables pour la santé ».

Carences nutritionnelles, perte de masse musculaire parfois osseuse, altération de la fonction rénale dans le cas de régimes hyper protéinés ou apparition redoutée de l’effet yoyo 3…Les risques sont nombreux. « Les régimes restrictifs peuvent fonctionner tant que les règles imposées sont suivies. Malheureusement, plus les restrictions sont nombreuses et plus l’organisme cherche à se défendre, ce qui vient perturber le métabolisme de base ». La prise de poids qui s’en suit peut être supérieure aux kilos précédemment perdus… « Sur le long terme, on ne peut pas tenir ses sensations alimentaires à distance, précise la diététicienne-nutritionniste. Cela induit bien souvent des conséquences psychologiques ou physiques durables, comme des troubles alimentaires ».

Repenser son rapport à l’alimentation

Pour les personnes souhaitant faire attention à leur poids mais aussi à leur santé, des conseils simples peuvent être mis en pratique. « Il faut se nourrir dans le respect de ses sensations, précise Marie-Laure Communeau. Manger uniquement lorsqu’on a faim et adapter les quantités à ses besoins réels. Dans la mesure du possible, il faut varier ses repas et privilégier des aliments non transformés, riches en fibres, complets ou semi-complets ».

La diététicienne-nutritionniste rappelle que les boissons alcoolisées ou sucrées peuvent participer au plaisir alimentaire mais que leur consommation doit rester ponctuelle.

En termes de nutrition, une seule consigne : « Garder la notion de plaisir et s’écouter pour trouver un bon équilibre ».

Conseils pratiques pour une alimentation saine au quotidien : 

  • Être à l’écoute de ses sensations : adapter les quantités à son niveau de faim et se faire plaisir
  • Ne pas s’imposer de mécanismes restrictifs et conserver un rapport spontané aux aliments
  • Préparer des menus variés à base de fruits et légumes, d’aliments complets ou semi-complets, riches en fibres
  • Cuisiner avec des huiles végétales variées : olive, noix, colza etc.
  • Éviter les produits transformés. Privilégier les aliments faits maison, biologiques et de saison.
  • Alterner les types de féculents (céréales, légumineuses, pain etc.)
  • Ne pas rester assis trop longtemps et mobiliser son corps chaque jour en multipliant les occasions de bouger
  • Consulter le Nutri-Score des produits vendus dans le commerce qui permettent de connaître la qualité nutritionnelle des aliments. Éviter les aliments affichant les lettres D et E.

1 L’indice de masse corporelle permet d’évaluer la corpulence d’un individu. Il est calculé en divisant le poids par la taille au carré.

2 Qui excluent certains aliments dans le but de perdre du poids.

Alternance de perte et de prise de poids après des régimes successifs

Article précédent

Un été sans tiques

Avec le retour des beaux jours, randonnées et promenades en forêts font le bonheur de tous. Mais c’est sans compter sur la présence des tiques.

Article suivant

À Annemasse, un Pôle Nutrition Métabolisme à l’Hôpital privé Pays de Savoie

C’est pour mieux prendre en charge les cas d’obésité et de dénutrition chez les patients atteints de cancer qu’un pôle Nutrition Métabolisme a été organisé...