Un « Escape Game » sur l’hygiène à l’Hôpital privé du Vert Galant

Article le

Un jeu conçu pour insister sur l’importance de l’hygiène sera organisé en juin à l’Hôpital privé du Vert Galant, à Tremblay en France, en Seine-Saint-Denis. Ouvert à l’ensemble du personnel de l’établissement, mais aussi aux partenaires extérieurs et établissements voisins, il doit permettre de diffuser la culture des gestes majeurs en termes d’hygiène.

Un « Escape Game » sur l’hygiène à l’Hôpital privé du Vert Galant

C’est du 18 au 20 juin que cet hôpital sera le centre d’un jeu mettant l’accent sur l’hygiène. Il s’agit d’un « Escape Game », un jeu qui se joue en équipe et qui, dans ce cas précis, mettra les participants en compétition sur le thème de l’hygiène. Le thème retenu est « La revanche de Semmelweis », du nom de ce médecin hongrois qui a découvert l’asepsie avant de voir confirmer ses travaux par Pasteur.

Semmelweis a bien sa revanche

« Il s’agit de parler d’hygiène de façon différente », explique David Bernier, Directeur des Soins de l’établissement, et à l’origine du projet avec Véronique Gaul et Sandrine Legras (respectivement responsables des services de Réanimation et Urgences). « Par le biais du jeu et à travers son originalité, on parlera d’hygiène hospitalière - un sujet fondamental mais parfois considéré comme peu attractif par les soignants -, avant, pendant et après l’évènement », dit-il. Par ailleurs, ajoute-t-il, « l’image de notre hôpital s’en sortira grandie ». Une pièce décorée à l’aide de matériaux récupérés a donc été réservée à cet effet au sein de l’établissement. Elle sera divisée en différents espaces montrant l’évolution de la notion d’hygiène depuis l’époque du Dr Semmelweis jusqu’à nos jours. « Des équipes composées de trois personnes - que ce soient des soignants de jour comme ceux de nuit, des représentants des usagers, des employés du laboratoire, du personnel de la mairie… - s’y succèderont toutes les 20 minutes », précise David Bernier. 

Un jeu qui met les participants en compétition sur le thème de l'hygiène

C’est la première fois qu’un évènement de ce type est organisé à l’hôpital privé du Vert Galant. « Nous n’avions pas pu organiser la journée d’hygiène des mains prescrite par l’OMS en mai, cet « escape game » la remplace », avance le Directeur des Soins. Et Ignace Semmelweis a bien sa revanche : non reconnu à son époque et mort dans l’obscurité, son travail ne fut pas vain et il est aujourd’hui réhabilité, l’hygiène étant devenue une préoccupation majeure dans tous les établissements de santé.

Article précédent

Un bonnet de chimiothérapie pour moi, pour elle, pour toutes…

L’Institut de Cancérologie Lille Métropole s’est associé à l’association Mon Bonnet Rose, qui collecte des bonnets de chimiothérapie (une alternative à la...

Article suivant

Chantal Simothé, le travail, c’est la santé !

D’agent de services hospitaliers à assistante de direction, Chantal Simothé en aura fait du chemin ! Évoluant depuis 41 ans au sein de la même structure,...