Essais cliniques : témoignage de Mathilde Rohfritsch, pharmacien adjoint - attachée de recherche clinique à l'Hôpital privé Drôme-Ardèche

Essais cliniques : témoignage de Mathilde Rohfritsch, pharmacien adjoint - attachée de recherche clinique à l'Hôpital privé Drôme-Ardèche

« En tant que pharmacien-attachée de recherche clinique, je suis, au sein de l'établissement, la personne référente pour faire le lien entre le promoteur d'une étude clinique - un laboratoire pharmaceutique, un CHU, un groupe coopérateur... -, les médecins investigateurs de l'établissement ou l'Institut de cancérologie et tous les acteurs de santé intervenant dans l'étude autour du patient. Mon rôle consiste aussi à évaluer la faisabilité des études, à en coordonner la mise en place, à gérer les médicaments expérimentaux, à vérifier l'application du protocole et à veiller au respect des Bonnes Pratiques Cliniques.
Une trentaine d'essais cliniques sont en cours à l'Hôpital Privé Drôme Ardèche. Des essais dits « interventionnels », destinés à évaluer un nouveau traitement ou une nouvelle stratégie thérapeutique, et des essais « observationnels », basés sur le recueil de données médicales des patients. Ainsi depuis 2013, nous menons une étude de cohorte sur les délais de prise en charge de nos patientes atteintes d'un cancer du sein à l'Institut du sein Drôme-Ardèche.
Par rapport à la moyenne nationale - établie par une étude INCa (l'Institut national du cancer) publiée en juin 2013 -, nos délais apparaissent conformes, voire meilleurs pour l'accès au diagnostic et à la chirurgie. Et c'est d'une importance capitale : pour certains type de cancer du sein, plus ces délais sont courts, plus grandes sont les chances de guérison ! »