Le Plan Cancer 3, un fil rouge pour Générale de Santé

Le Plan Cancer 3, un fil rouge pour Générale de Santé

Pour 2014-2019, le gouvernement a annoncé son intention de consacrer 1,5 milliard d'euros à 17 objectifs opérationnels, notamment centrés sur la réduction des inégalités face à la maladie, la prévention, la qualité de vie des malades et la limitation des impacts du cancer sur la vie personnelle.
Sur ces points, notamment, Générale de Santé a anticipé les priorités du Plan Cancer 3, tout en poursuivant le développement des actions déjà entreprises dans le cadre du Plan Cancer 2, sur des registres incontournables. Ainsi, le Groupe souhaite améliorer encore la prise charge de ses patients. Une volonté qui se traduit, par exemple, par la généralisation de l'étude sur les délais de prise en charge des cancers du sein, initiée par l'Institut du sein Drôme Ardèche, ou l'élargissement de son dispositif d'accompagnement renforcé, après le cancer. En développant également l'oncogénétique, il s'ouvre, pour un plus grand bénéfice patient, sur la médecine personnalisée de demain. Enfin, trois nouveaux Instituts de cancérologie Générale de Santé verront le jour prochainement à Arras (62), Saint-Amé (59) et Antony-île-de France Sud (92).