Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Échoendoscopie digestive

Faire une échoendoscopie digestive

L’échoendoscopie est un examen qui associe l’endoscopie (visualisation de l’intérieur du tube digestif) à l’échographie (analyse par les ultrasons de la paroi du tube digestif et des organes situés au-delà de la paroi). Concrètement, une sonde d’échographie miniaturisée, placée à l’extrémité d’un endoscope (tube optique muni d’une petite caméra), est amenée au contact de la muqueuse (paroi interne) du système digestif.

Échoendoscopie digestive

À quoi sert l'échoendoscopie ?

Cet examen permet :

  • l’analyse de la paroi du tube digestif en cas de polype ou de tumeur pour en préciser la nature et l’infiltration en profondeur ;
  • la visualisation des structures au contact du tube digestif (pancréas, voies biliaires, ganglions, vaisseaux). C’est, en outre, l’examen le plus précis pour rechercher la présence de calculs, de kystes ou de tumeurs dans les voies biliaires (canal cholédoque) et/ou le pancréas. Dans certains cas, l’échoendoscopie peut permettre de réaliser des prélèvements de fragments de tissu digestif pour les analyser au microscope ;
  • le drainage de kystes ou collections (comme un abcès, par exemple) au contact du tube digestif est également possible. L’aiguille servant à ponctionner la lésion à drainer est introduite de manière très précise, sous contrôle échographique.

Comment dois-je me préparer à passer une échoendoscopie ?

Dans l’immense majorité des cas, l’examen est effectué sous anesthésie générale. Vous devez consulter un médecin anesthésiste au moins 48 heures avant l’examen. Informez-le de vos allergies et des médicaments que vous prenez. L’échoendoscopie peut aussi se pratiquer sous anesthésie locale (au niveau du rectum, par exemple).

Avant l’examen, l’estomac doit être vide : il ne faut ni boire, ni manger, ni fumer durant les six heures précédant l’examen. Il faut également enlever les prothèses dentaires et les lunettes. Le jour de l’examen, un calmant peut vous être administré.

Comment l’échoendoscopie se déroule-t-elle ?

Le spécialiste utilise un appareil souple (l’échoendoscope) qui est introduit par la bouche (ou l’anus) et parcourt le tube digestif jusqu’à visualiser le (ou les) organe(s) à explorer. Le plus souvent, vous êtes installé(e) sur une table d’examen en étant couché(e) sur le côté gauche. D’éventuels prélèvements (biopsies) sont réalisés au cours de l’échoendoscopie, au moyen d’une aiguille passée à l’intérieur de l’appareil, qui permet de prélever du tissu digestif pour l’analyser. L’examen dure en général de 10 à 20 minutes.

 

Quels sont les risques et les suites de cet examen ?

Les complications de l’échoendoscopie sont exceptionnelles (perforations de la paroi digestive, notamment).

En cas de prélèvements, de rares cas d’infections, de perforation ou d’hémorragies ont été rapportés. Si les prélèvements concernent le pancréas, des pancréatites aiguës (maladie consistant en une inflammation rapide du pancréas) ont été observées. Une intervention chirurgicale et/ou des transfusions de sang ou de dérivés sanguins peuvent exceptionnellement se révéler nécessaires. D’autres complications sont possibles, mais exceptionnelles (troubles cardio-vasculaires ou respiratoires). Ces complications peuvent apparaître lors de l’endoscopie, mais aussi quelques jours après l’examen. Au moindre doute, vous devez contacter votre médecin..

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.