Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher

Sleeve gastrectomie

Je vais avoir un sleeve gastrectomie pour mon obésité

Technique chirurgicale définitive, la sleeve gastrectomie consiste en l’ablation d’une partie de l’estomac avec l’objectif d’obtenir une perte de poids durable chez le patient souffrant d’obésité.

Sleeve gastrectomie

Quel est le principe de la sleeve gastrectomie ?

La technique de la gastrectomie longitudinale (également appelée sleeve gastrectomie ou gastrectomie en manchon) est l’une des différentes techniques de chirurgie de l’obésité. Elle vous a été proposée par le chirurgien qui vous suit car elle est adaptée à votre type d’obésité et à votre état de santé.

Lors d’une sleeve gastrectomie, le chirurgien retire environ les deux tiers de l’estomac et, notamment, la partie contenant les cellules qui sécrètent l’hormone stimulant l’appétit (appelée ghréline). Après avoir effectué ce geste, il réduit alors l’estomac à un tube vertical, ce qui permet aux aliments de passer rapidement dans l’intestin. Par ailleurs, l’appétit est diminué, mais la digestion des aliments n’est pas, pour autant, perturbée.

Quelles en sont les caractéristiques ?

Contrairement à la technique de l’anneau gastrique ajustable (voir fiche), celle de la sleeve gastrectomie est définitive puisqu’une partie de l’estomac est retirée lors de l’intervention chirurgicale. L’intervention dure, en moyenne, une à deux heures et la durée d’hospitalisation est, en général, de trois à cinq jours.

La sleeve gastrectomie n’est pas conseillée chez des patients souffrant de reflux gastro-œsophagien.

Quelle est la perte de poids attendue ?

La perte de poids escomptée est de l’ordre de 20 % du poids de départ à deux ans, soit une perte de poids d’environ 25 à 30 kg pour une personne de taille moyenne (1,70 m) avec un indice de masse corporelle ou IMC (calculé en divisant le poids par la taille au carré) égal à 40 kg/m2.

Quelles sont les éventuelles complications ?

Il existe cinq risques principaux liés à la sleeve gastrectomie :

– au niveau de l’estomac restant, peuvent apparaître des ulcères (érosion de l’estomac), des fistules (passage des aliments ou liquides entre l’intérieur de l’estomac et le reste de la cavité abdominale) ou une sténose (rétrécissement d’une partie de l’estomac restant) ;

– peu après l’intervention, une hémorragie de l’estomac peut également être observée ;

– des carences nutritionnelles sont possibles. Pour les prévenir et les traiter, le patient doit être surveillé sur le long terme par l’équipe médicale qui le suit (voir fiche). La prise de suppléments de vitamines ou minéraux est fréquente ;

– la survenue d’un reflux gastro-œsophagien (remontées acides de l’estomac vers l’œsophage) et une inflammation de l’œsophage (œsophagite) sont possibles ;

– enfin, le patient peut souffrir d’une dilatation de l’estomac.

Dans tous ces cas, le patient doit être vu, en urgence, par l’équipe médicale qui le suit.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.