Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher

Ablation des amygdales

L’ablation des amygdales


Intervention chirurgicale courante, l’ablation des amygdales (amygdalectomie) est toutefois moins pratiquée qu’il y a 20 ans car les traitements médicaux sont plus efficaces et les ORL tentent davantage de préserver les amygdales.

Les amygdales, qu’est-ce que c’est ?

Situées dans la sphère ORL, les amygdales jouent un rôle dans la défense de l’organisme contre les virus et les bactéries en luttant contre leur prolifération.

Il existe plusieurs sortes d’amygdales, mais les plus connues – celles qui font l’objet de l’ablation chirurgicale (amygdalectomie) – sont les amygdales « palatines » que l’on peut voir en ouvrant grand la bouche. Ce sont des petites masses situées de chaque côté de la luette (le battant de cloche au fond de la gorge).

Pourquoi pratique-t-on cette intervention ?

Deux grandes circonstances peuvent amener à proposer l’amygdalectomie.

1) L’existence d’une hypertrophie amygdalienne (amygdales trop grosses) peut être responsable d’une gêne respiratoire nocturne : c’est le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (apnées répétées pendant le sommeil). Dans ce cas, l’intervention est surtout pratiquée chez l’enfant avant 5 ans car, après cet âge, les amygdales diminuent souvent en taille et sont moins gênantes. Néanmoins, certains adultes peuvent être concernés.

Chez les enfants, l’amygdalectomie peut être associée à l’ablation des végétations (voir fiche).

2) L’ablation des amygdales peut également être proposée aux enfants ou aux adultes souffrant d’angines à répétition. L’angine est une affection bénigne qui peut, lorsqu’elle se répète trop souvent, être à l’origine de prescriptions répétées d’antibiotiques et avoir un retentissement social gênant (absentéisme scolaire, au travail…).

N.B. : Plus rarement, chez l’adulte, lorsque les amygdales sont asymétriques et présentent des signes inquiétants, l’amygdalectomie peut être proposée pour faire analyser l’amygdale suspecte et éliminer un cancer.

Comment se déroule une ablation des amygdales?

L’amygdalectomie s’effectue sous anesthésie générale, en passant les instruments chirurgicaux par la bouche. Il n’existe donc aucune cicatrice visible. L’intervention dure environ 15 minutes.

L’avion est interdit tant que persiste du gaz dans l’œil. Dans tous les autres cas, une vie normale peut être reprise.

Le retour à domicile s’effectue habituellement le lendemain de l’intervention dès que l’alimentation et les traitements sont repris.

Quelles précautions faut-il prendre après l’opération des amygdales ?

Pendant 4 à 5 jours après l’intervention, la déglutition est douloureuse (comme une forte angine). La reprise d’une alimentation adaptée (tiède ou froide, repas pâteux, mixés ou moulinés) et un traitement antidouleur efficace favorisent un rétablissement rapide de la déglutition. Un repos est souvent prescrit pour aider à passer le cap.

Ne vous inquiétez pas si votre vue ne récupère pas immédiatement car la dilatation de la pupille et la pression du gaz injecté peuvent troubler la vue dans un premier temps.

Quelles peuvent être les complications après une ablation des amygdales ?

La complication la plus redoutée est la survenue d’un saignement qui peut se manifester jusqu’à 15 jours après l’intervention. Le respect des règles alimentaires permet de limiter nettement ce risque. Rarement, des modifications de la voix par fuite d’air au niveau du voile du palais peuvent être constatées et nécessiter une rééducation orthophonique.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.