Arthroscopie du genou

Je dois faire une arthroscopie du genou


L’arthroscopie permet, grâce à un système de fibres optiques introduit par un petit trou, de voir à l’intérieur du genou pour constater des lésions. Elle permet aussi d’opérer ces lésions par ce petit trou.

Arthroscopie du genou

Comment se déroule l’arthroscopie du genou ?

L’arthroscopie est une véritable intervention, même s’il n’y a pas de grande ouverture. Elle se déroule donc au bloc opératoire, sous anesthésie ; celle-ci peut être générale, péridurale (qui laisse éveillé, mais insensible de la poitrine aux membres inférieurs) ou locorégionale (juste le genou).

Le chirurgien fait deux ou trois petites incisions, soit sur la face interne, soit sur la face externe du genou.

Par la première ouverture, il introduit l’arthroscope, un tube de quelques millimètres muni d’une lentille et d’un câble de fibre optique relié à une source lumineuse. Il peut ainsi voir sur un écran l’intérieur de l’articulation. Il vérifie aussi l’état des ligaments et du cartilage.

Le second orifice sert à insérer de mini-instruments pour réparer ou enlever les zones abîmées au sein de cette articulation. Celle-ci contient un grand nombre de structures, logées dans un tout petit espace, ligaments, cartilages, tendons et les ménisques.

Quels gestes le chirurgien peut-il effectuer ?

L’arthroscopie permet d’atteindre directement l’intérieur du genou.

Le chirurgien peut enlever tout ou partie d’un ménisque endommagé (c’est la méniscectomie).

Il peut remplacer un ligament croisé antérieur par exemple (par un tendon).

L’intervention prend 30 minutes au plus pour une intervention sur le ménisque seulement ; jusqu’à deux heures sur un ligament.

Juste après une arthroscopie du genou

Quand les incisions sont petites, elles se referment parfois sans suture.

Des tuyaux fins peuvent être laissés en place quelques jours pour drainer les fluides (sang, synovie, etc.). Le genou n’est pas immobilisé ensuite, sauf dans quelques cas au moyen d’une attelle, éventuellement articulée ; une hospitalisation n’est pas nécessaire : il s’agit d’un acte réalisé en « ambulatoire ».

Comment se passent les jours suivants une arthroscopie ?

La rééducation débute immédiatement (dès le lendemain de l’opération) pour deux à trois mois. Le genou reste habituellement gonflé les premiers jours, ce qui est normal. Le chirurgien pourra prescrire des antalgiques, des anti-inflammatoires et des chaussettes de compression veineuse.

La reprise des activités sportives n’est envisageable que progressivement, au terme d’un délai d’un mois à un trimestre suivant l’importance de l’acte réalisé à l’intérieur du genou.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.