Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

Comment savoir si j’ai un cancer de l’ovaire ?

Le cancer de l’ovaire donne peu de symptômes, ce qui explique qu’il est souvent diagnostiqué tardivement.

Comment savoir si j’ai un cancer de l’ovaire ?

Les ovaires, qu’est-ce que c’est ?

Les femmes possèdent deux ovaires, un de chaque côté de l’utérus. Les ovaires sont des organes reproducteurs féminins qui ont la taille d’une amande. Ils ont deux fonctions : la production d’ovules (chaque mois, en milieu de cycle, un des ovaires émet un ovule qui est recueilli par la trompe de Fallope) et d’hormones sexuelles féminines.

 

Quelles sont les manifestations du cancer de l’ovaire ?

Le cancer de l’ovaire donne peu de symptômes. Ce qui explique qu’il est souvent diagnostiqué tardivement, lorsque le cancer a déjà atteint d’autres organes dans le petit bassin.

Certaines manifestations peuvent attirer l’attention, notamment si elles sont d’apparition récente et si elles durent depuis plus d’un mois : gêne dans le ventre, pesanteur abdominale, constipation.

 

Quelle est la fréquence du cancer de l’ovaire ?

En France, on dénombre chaque année environ 4 000 cas de cancer de l’ovaire. C’est par ordre de fréquence, le 7e cancer de la femme.

Ce cancer apparaît le plus souvent après la ménopause (en moyenne, les femmes sont âgées de 65 ans au moment où on leur découvre un cancer de l’ovaire).

Environ une fois sur dix, le cancer de l'ovaire a une cause génétique.

Dans les familles à risque (présence d’une mutation génétique prédisposant au cancer de l’ovaire), on propose un dépistage du cancer par dosage dans le sang d’un marqueur biologique et par une échographie des ovaires réalisée par voie vaginale.

 

Sur quels critères le traitement du cancer est-il décidé ?

Pour décider du traitement adapté à chaque cas, les médecins vont définir, d’une part, le stade du cancer (son degré d’extension dans l’organisme) et, d’autre part, son grade (son niveau d’agressivité).

• Le stade

Il en existe quatre :

– stade I : cancer localisé aux ovaires ;

– stade II : tumeur étendue dans le bassin (utérus, trompes, vessie…) ;

– stade III : tumeur étendue aux ganglions du petit bassin et au péritoine (le péritoine est la membrane qui tapisse l’intérieur du ventre et qui sépare le petit bassin de l’abdomen) ;

– stade IV : présence de métastases, par exemple au niveau de la plèvre (enveloppe du poumon) ou du foie.

• Le grade

On distingue trois grades en fonction de l’agressivité des cellules cancéreuses.

 

Quels sont les différents traitements du cancer de l’ovaire ?

• Les méthodes possibles

– la chirurgie : l’objectif est de supprimer la totalité de la tumeur ; le chirurgien enlève au minimum les deux ovaires, l’utérus et les trompes de Fallope ; si le cancer a atteint d’autres organes comme le rectum ou le côlon, le chirurgien les enlèvera aussi ;

– la chimiothérapie : souvent administrée après l’opération pour éliminer les cellules cancéreuses restantes ; elle peut aussi être administrée avant l’opération pour réduire la taille de la tumeur et ainsi faciliter son ablation ; parfois, quand le cancer est découvert à un stade avancé, la chimiothérapie sera le seul traitement utilisé.

 

• Le choix du traitement

Le traitement que vont proposer les médecins et chirurgiens de l’équipe dépend du stade et du grade du cancer.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.