Ulcère à l’estomac

J’ai un ulcère à l’estomac (gastro-duodénal)


L’ulcère est une « plaie » douloureuse de la muqueuse (paroi) de l’estomac ou du duodénum (partie initiale de l’intestin, immédiatement après l’estomac), provoquée dans la grande majorité des cas par une bactérie. Il se soigne en général par un traitement médicamenteux.

Qu’est-ce qu’un ulcère ?

Pour commencer la digestion des aliments que nous ingérons, l’estomac sécrète des sucs gastriques composés de substances très corrosives (car composées d’acide chlorhydrique). L’estomac est protégé des sucs qu’il sécrète par un film (le mucus) qui forme une barrière protectrice très efficace. Mais, lorsque le caractère corrosif de ces sucs est trop important et/ou que la muqueuse est fragilisée, une lésion peut apparaître. Ce « trou » est appelé ulcère gastrique (s’il se situe dans l’estomac) ou ulcère duodénal (s’il se trouve dans le duodénum).

Comment se manifeste-t-il ?

Douleurs, crampes, brûlures, torsion au creux de l’estomac et sous les côtes, à droite, sont les signes les plus fréquents de l’ulcère. Ces symptômes apparaissent, en général, à distance des repas. Nausées, vomissements, troubles de la digestion peuvent également survenir.

Quelles sont les causes de l’ulcère ?

La bactérie Helicobacter pylori (cf. fiche) est en cause dans 70 % des cas d’ulcère gastrique et dans 85 % des cas d’ulcère duodénal. L’ulcère peut également être causé par la prise régulière de certains médicaments : aspirine ou anti-inflammatoires non stéroïdiens (sans corticoïdes).

Tabac, alcool, café – en consommation excessive – et médicaments anti-inflammatoires (aspirine ou autres) peuvent aggraver l’ulcère et retarder sa cicatrisation.

Comment pose-t-on le diagnostic de l’ulcère ?

Il se pose grâce à une fibroscopie œso-gastro-duodénale (cf. fiche). L’examen utilise une sonde souple (appelée endoscope), dont l’extrémité est munie d’une petite caméra, introduite dans la bouche, puis, dans l’œsophage, l’estomac et le duodénum. Les ulcères sont facilement diagnostiqués par l’endoscopie.

Quel est le traitement de l’ulcère ?

Les traitements qui réduisent la sécrétion acide de l’estomac permettent une cicatrisation de l’ulcère dans la majorité des cas (par exemple : un inhibiteur de pompe à protons durant 4 à 6 semaines).

Quand une infection à Helicobacter pylori est présente (cf. fiche), le traitement antibiotique (parfois associé à du bismuth) pendant 10 jours permet une éradication de l’infection dans 90 % des cas, qui met les patients à l’abri d’une récidive.

Y a-t-il un risque de complications ?

Parfois des complications surviennent : perforation (péritonite) ou hémorragie (vomissements de sang rouge, selles noires comme du goudron).

En cas d’hémorragie, un traitement par endoscopie peut arrêter le saignement. En cas d’échec ou de perforation de l’ulcère, un traitement chirurgical s’impose.