Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher

Infirmière coordinatrice du parcours de soins

Fragilisé par les traitements, seul ou en récidive, un patient atteint d'un cancer a toutes les raisons de se sentir vulnérable. Pour l'accompagner, Ramsay Générale de Santé déploie de nouveaux talents comme les infirmières coordinatrices du parcours de soins. Zoom sur ce nouveau métier.

En 2012, Ramsay Générale de Santé crée le label "institut de cancérologie". Dix instituts de cancérologie ont depuis vu le jour dont cinq instituts du sein. Cette initiative avait notamment pour objectif d'améliorer la prise en charge des patients et de leurs proches, de faciliter leur accès aux professionnels des soins et de renforcer la coordination entre eux. Dans ce cadre, les équipes doivent répondre à un cahier des charges précis, avec notamment l'accompagnement des patients les plus vulnérables tout au long de leur parcours par une coordinatrice du parcours de soins, quel que soit le motif : complexité du traitement qui peuvent fragiliser le malade, isolement familial, difficultés sociales, problèmes professionnels, récidive… Professionnelle de santé, le plus souvent Infirmière Diplômée d'État (IDE) expérimentée, la coordinatrice travaille en étroite collaboration avec tous les membres de l'équipe médicale et paramédicale et, en particulier, avec le cancérologue.

Répondre aux besoins des patients

À 39 ans, Céline Hauchecorne occupe depuis un peu plus d'un an le poste d'infirmière coordinatrice de parcours de soins pour les patientes atteintes d'un cancer du sein à l'Institut du sein, Hôpital Privé de l'Estuaire au Havre. "Mon rôle est de les prendre en charge dans leur globalité. Je les vois lorsqu'elles sont déjà hospitalisées pour faire le point sur leur histoire de vie et l'histoire de la maladie. Je leur demande si elles vivent seules ou entourées..." Et se faisant, noue avec elles une relation suffisamment proche pour pouvoir connaître et répondre à leurs besoins en les orientant vers une équipe de professionnels, pluridisciplinaire, pour des soins de support : kinésithérapeute, psychologue, assistante sociale, infirmière douleur, socio-esthéticienne, réflexologue, sexologue, éducateur médico-sportif... Le rôle de Céline : s'assurer aussi avec la patiente que tous les sujets qui la concernent ont bien été abordés. L'infirmière coordinatrice participe également à la réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP), au cours de laquelle différents médecins spécialistes de la cancérologie échangent et s'accordent sur le meilleur traitement pour chaque patient. Ces réunions interviennent dès la confirmation du diagnostic. Puis viennent les traitements. "Une fois qu'ils sont terminés, je recontacte chaque patiente et nous refaisons le point sur leur situation sociale, sur leur vulnérabilité, sur la reprise de leur activité professionnelle. Si la personne est bien entourée, l'entretien a lieu au bout de quatre mois et le parcours se conclut. Si c'est une patiente avec des enfants, qui a du mal à reprendre son travail, je l'accompagne plus longtemps, entre six et huit mois." Les patientes lui disent que sans elle tout aurait été beaucoup plus difficile dans leur parcours de soins.

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.